Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Carlos Alvarado : "Le Costa Rica a toujours été cohérent en matière d'environnement"

En savoir plus

L’invité du jour

Claire-Marie Le Guay : 'La musique, c'est l'équilibre entre l'émotion et la pensée"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Nathalie Balla : "La Chine est un acteur majeur aujourd'hui, vous ne pouvez pas être hors de Chine"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le prix des carburants à la loupe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RD Congo : les opposants signataires de l'accord de Genève appellent à l'unité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"We're in the Brexs*it"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des "gilets jaunes" : l'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : le commandant militaire de l'ex-Front al-Nosra tué dans un raid aérien près d'Alep

© Omar Hajj Kadour, AFP (archives) | Des combattants de l'ex-Front al-Nosra, photographiés le 6 août 2016 aux alentours d'Alep.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/09/2016

Le chef militaire de l'ex-Front al-Nosra, qui joue un rôle central dans les batailles en cours autour d'Alep, a été tué dans un raid aérien dans le nord de la Syrie, selon des sources rebelles.

Le commandant militaire du Front Fatah al-Cham, l’ex-Front al-Nosra, a été tué dans "une frappe aérienne" dans le nord de la Syrie, a annoncé jeudi le groupe jihadiste.

Abou Omar Saraqeb a été tué dans la province d'Alep, a ajouté sur son compte Twitter le groupe qui a récemment rompu ses liens avec Al-Qaïda, sans fournir d'autres précisions. L’origine du raid reste inconnue, mais selon une source rebelle citée par Reuters, les premiers indices suggèrent qu'un avion américain serait responsable de la frappe. L'agence britannique précise que les chefs du Front Fatah al-Cham étaient réunis dans un repaire secret dans le village de Kafr Naha. Le chef du groupe, Abou Mohammad al-Jolani, n'était apparemment pas présent.

Une figure du jihadisme depuis 2003

Abou Omar Saraqeb était une figure et un membre fondateur de l’ex-Front al-Nosra. Il comptait parmi les jihadistes qui ont combattu les forces américaines en Irak après le début de la guerre en 2003, avant de rejoindre la Syrie.

Même s’il lutte contre le régime syrien, Washington a dit toujours considérer l'ex-Front al-Nosra comme un groupe terroriste, affirmant qu'il restait toujours un objectif valable pour les forces aériennes américaines et russes.

Depuis le début des opérations de la coalition menée par les États-Unis en Syrie en 2014, des frappes aériennes ont ciblé l’ex-Front al-Nosra à de nombreuses reprises, tuant nombre de ses membres. Mais c'est la première fois qu'un très haut responsable est touché depuis le changement de nom du groupe jihadiste, qui fait partie de l'"Armée de la conquête", la principale alliance miltaire de rebelles en Syrie.

Avec Reuters

 

Première publication : 09/09/2016

  • SYRIE

    À Alep, un Français "donne une voix à ceux qui n’en ont pas"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Raids et bombardements se poursuivent à Alep, plus de 200 morts en une semaine

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : des rebelles islamistes coupables de crimes de guerre, selon Amnesty International

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)