Accéder au contenu principal

France : la fête de l'Humanité, entre évènement populaire et vitrine politique

La grande scène de la fête de l'Humanité à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), le 10 septembre 2016.
La grande scène de la fête de l'Humanité à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), le 10 septembre 2016. Thomas Samson, AFP

Près d'un demi-million de personnes étaient attendues pour l'édition 2016 de la fête de l'Humanité, grand rendez-vous du Parti communiste qui s'est tenu près de Paris jusqu'à dimanche. Mais cet évènement a-t-il encore un sens politique ? Reportage.

Publicité

Quelque 500 000 personnes étaient attendues pour la fête de l'Humanité, qui se déroulait du 9 au 11 septembre. Ce grand rendez-vous annuel du Parti communiste français (PCF), qui bat son plein à la Courneuve (Seine-Saint-Denis), continue d’attirer une foule immense alors que le parti est en déclin depuis des décennies. À huit mois de la présidentielle française, selon un sondage Odoxa à paraître dimanche dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, trois quarts des Français ont une mauvaise opinion du PCF.

Pour les communistes français et le journal l'Humanité, cet évènement est pourtant l’occasion de faire de la politique, de lever des fonds et de recruter de nouveaux adhérents. De nombreux élus et représentants d'extrême gauche, de gauche, notamment les frondeurs anti-Hollande tels que Cécile Duflot, Arnaud Montebourg ou Benoît Hamon se sont également rendus sur place pour participer aux débats.

Véritable festival de musique, la fête de l’humanité propose aussi chaque année de nombreux concerts qui attirent des jeunes festivaliers venus profiter des scènes musicales. Mais que signifie pour eux cette grande rencontre populaire ? L’envoyé spécial de France 24, James André, s’est rendu sur place.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.