Accéder au contenu principal

Cette illusion d'optique a (encore) fait craquer Internet

La plupart des gens ne peuvent pas voir douze points noirs en même temps.
La plupart des gens ne peuvent pas voir douze points noirs en même temps. J.Ninio, La science des illusions

Oui, il y a bien douze points noirs sur cette image (et non, ce n'est pas un GIF). Voici pourquoi on ne peut pas les voir.

Publicité

Après la robe bleue qui était jaune (ou le contraire), le cigare dans un mur de briques ou le mystérieux téléphone caché sur un tapis, voici l’illusion d’optique qui rend fou Internet en ce moment.

VOIR AUSSI : Pouvez-vous voir l'illusion d'optique qui se cache dans cette photo de mur en briques?

Un développeur du nom de  Will Kerslake l’a postée sur Twitter dimanche, sans savoir qu'elle était à l'aube de son heure de gloire numérique. Il a halluciné en constatant les milliers de retweets (11 000 environ au moment de la publication de ce papier). Quelques heures plus tard, elle est devenue le sujet le plus discuté sur Reddit, avec l’avertissement : "Ceci n’est pas un GIF."

Et c’est vrai qu’on en douterait. En tombant dessus, on a pensé qu’on était mal réveillés en ce lundi matin. Mais les gens (pour la plupart) sont comme nous : s’il y a bien douze points dans cette image, ils ne peuvent pas les voir en même temps. Donc l'image "bouge".

C’est un chercheur japonais de psychologie, Akiyoshi Kitaoka, grand fan d’illusions d'optique, qui a le premier exhumé l’image sur sa page Facebook hier matin.   

Sacrée vision périphérique

Cette illusion plutôt solide s’appelle l’illusion de Ninio, du nom du chercheur en physique, Jacques Ninio, qui l’a inventée. C’est une des variations de l’illusion plutôt connue de la grille d'Hermann. Vous savez, cette grille en noir et blanc qui nous donne l’impression que des points gris apparaissent aux intersections, à cause du contraste. 

L’illusion des douze points noirs viendrait de la combinaison entre ce jeu de contrastes et notre mauvaise vision périphérique. Comme l'œil humain voit très mal sur les côtés, le cerveau en est réduit à deviner ce qu'il s’y passe à partir de l’image centrale. Donc les quelques points que nous voyons, au-delà des deux points centraux, ne sont que des projections. On ne les "voit" pas, à proprement parler. Et ces projections varient d'un individu ou d'un moment à l'autre. Bref, notre cerveau trompe notre perception, et c’est très perturbant.

Quand il s’agit de douze points bleus par contre, le contraste trompeur ne fait plus effet, et tout redevient normal (ouf). Un utilisateur de Reddit le prouve en postant une version colorée de la même image.

Si vous voulez en voir plus (ou espérer gagner des followers sur Twitter) vous pouvez feuilleter le livre de Ninio, qui donne plein d'autres exemples.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.