Accéder au contenu principal

Les complotistes pensent qu'Hillary Clinton a été remplacée par un sosie après son malaise

Hillary Clinton aux côtés de l'actrice qui l'incarne dans Saturday Night Live en 2008.
Hillary Clinton aux côtés de l'actrice qui l'incarne dans Saturday Night Live en 2008. NBCUniversal, Getty Images

Quelques heures après son malaise lors des commémorations du 11-Septembre à New York, Hillary Clinton est réapparue en forme et sur ses deux pieds. Il n’en fallait pas moins aux complotistes pour dégainer la bonne vieille théorie du sosie.

Publicité

Ah ! La revoilà, la bonne vieille théorie du sosie ! Depuis les potentielles fausses-vraies morts de Britney Spears, Michael Jackson ou encore Paul McCartney, la théorie de la star remplacée par un double – vraisemblablement par les illuminatis ou les aliens – nous avait manqué.

VOIR AUSSI : Hillary Clinton, atteinte de pneumonie, annule ses déplacements pendant deux jours

Hillary Clinton, candidate à l’élection présidentielle américaine, n'a pas échappé à l’une des théories préférées des complotistes. Depuis deux jours, la twittosphère conspirationniste se déchaine derrière les hashtags #hilarysdouble et #hillarysbodydouble avec une idée fixe : la Hillary qui est réapparue devant les caméras à New York quelques heures après son malaise n’est pas la vraie. Un sosie aurait remplacé la candidate, malade. Une théorie évidemment fausse

Des théories tirées par les cheveux

Et pour appuyer leur thèse, nos amis conspirationnistes ne lésinent pas sur l’usage de Paint. À coup de traits colorés barbouillés ici et là, ils entendent démontrer un coup que les fosettes de l’ex-première dame sont différentes ou que son index gauche est plus grand que d’habitude, un autre qu’Hillary aurait subitement maigri. 

Mais si, regardez bien, si on zoome et qu’on rajoute une autre Hillary sur l’image, il y a bien deux Hillary, non ?

Salut je suis sosie officiel, et toi ? 

Très vite, le nom de Teresa Barnwell émerge : c’est elle qui aurait servi de double à Hillary Clinton. C’est vrai qu’il y a une petite ressemblance, et pour cause, Teresa est le sosie officiel de madame Clinton depuis 1993. Elle a même rencontré la vraie Clinton lors d’une signature de livre en 1996. Sur son site, le sosie raconte que l’ex-Première dame lui aurait alors dit en plaisantant : “Vous êtes celle sur qui je peux compter pour faire les choses que je n’ai pas envie de faire".

Rapidement harcelée par des centaines de twittos, Teresa a tweeté qu’elle était en ce moment à Los Angeles, et non à New York. Avant de reposter une ancienne photo d’elle devant le lieu où est apparue Hillary Clinton dimanche dernier en commentant : "Ou peut-être que j’étais à New York, on ne sait jamais !". Évidemment, le second degré ne passe pas toujours à l’écrit, si bien que le post polémique a rapidement été supprimé.  

Aux États-Unis, la guéguerre entre sosies des présidents est souvent acharnée. Il faut dire que le titre de sosie officiel est plutôt lucratif. Films, interventions promotionnelles, autographes… ressembler à Hillary, Barack ou George peut rapporter gros.

Quant à la théorie du sosie, elle ressurgit fréquemment dans l’histoire des présidents américains. Il suffit d'une recherche Google rapide pour "apprendre" que le cadavre de John Fitzgerald Kennedy est probablement celui d'un double, ou qu'un autre président se fait remplacer dans des évènements officiels pour aller se la couler douce en soirée. Pratique. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.