Accéder au contenu principal

Les Russes à nouveau privés de YouPorn et PornHub

PornHub

La Russie est en guerre contre la pornographie en ligne. Après avoir momentanément banni quelques sites en 2015, le gouvernement vient de bloquer définitivement YouPorn et PornHub de la Toile russe.

PUBLICITÉ

Vous connaissez Roskomnazdor ? Malgré son nom de robot futuriste destiné à détruire l'humanité, la réalité est bien plus conservatrice. Quoique, presque aussi menaçante.

VOIR AUSSI : Des hackers russes auraient piraté les données médicales d'athlètes présents aux JO de Rio 2016

Car Roskomnadzor, c'est le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse. En bref, le censeur russe. L'organe gouvernemental qui surveille les Internets russes et tient une liste noire de sites bloqués dans tout le pays, c'est lui.

Depuis mardi 13 septembre, deux nouvelles adresses Web sont venues grossir cette liste : YouPorn et PornHub. Les deux sites pornographiques ont été bannis dans toute la Russie, suite à deux décisions de justice qui, l'une pour YouPorn, l'autre pour PornHub, ont décidé le blocage du site. Raison : ces sites "diffusent de la pornographie". Première nouvelle.

Le porno, cheval de bataille de Roskomnazdor

Mais le service fédéral n'avait pas attendu la justice – ni 2016 – pour s'en prendre à la pornographie. La loi russe interdisant "la production illégale, la dissémination, la publicité d'objets et de matériaux pornographiques", l'organe gouvernemental a librement bloqué ça et là quelques sites de contenus pornographiques.

En 2015, 11 sites porno ont été bloqués en Russie

En 2015, 11 sites Web ont ainsi été bannis pour pornographie, dont PornHub. Le site pornographique est sûrement devenu le bouc émissaire de la Russie en 2014, quand la diffusion de ses statistiques internes a fait savoir au monde entier que c'est en Russie que le thème "sexe anal" est le plus populaire.

En 2015, une internaute sur Twitter s'était risquée à demander à Roskomnadzor une alternative aux sites bloqués dans le pays. 

"Vous pouvez toujours aller rencontrer quelqu'un dans la vraie vie", avait cordialement répondu le compte Twitter du service fédéral.

2016, la Toile se déchaîne

Se faisant un clin d'œil à soi-même, Roskomnadzor a retweeté mardi son propre conseil de 2015, pour faire écho à la récente décision de bloquer définitivement YouPorn et PornHub. Mais cette fois-ci, PornHub n'est pas resté silencieux. Le site Web a proposé un échange tout à fait honnête à son ennemi sur Twitter.

[scald=24426:article_details]

L'intransigeant Roskomnadzor a évidemment répondu par la négative, arguant que "la démographie, ça ne se marchande pas".

Sur Twitter, les détracteurs de cette décision ont rapidement protesté, sans pour autant perdre leur sens de l'humour. Parmi eux, on a retrouvé des activistes reconnus, tels que Nadya Tolokonnikova, chanteuse du groupe contestataire Pussy Riot :

[scald=24427:article_details]

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.