Accéder au contenu principal

Le "ministre de l'information" de l’EI tué dans un raid de la coalition en Syrie

Des chasseurs américains de la coalition survolant l'Irak en septembre 2014.
Des chasseurs américains de la coalition survolant l'Irak en septembre 2014. AFP Photo/US Airforces

Le Pentagone a annoncé vendredi qu'un homme qu'il a présenté comme le "ministre de l'Information" de l'organisation terroriste État islamique avait été tué dans un bombardement aérien de la coalition antijihadiste.

Publicité

Un responsable de l’organisation État islamique (EI), Wa'il Adil Hasan Salman al-Fayad, présenté par le Pentagone comme le "ministre de l'Information" de l’EI, a été tué dans un bombardement aérien de la coalition antijihadiste le 7 septembre près de Raqa en Syrie, a annoncé vendredi 16 septembre 2016 le Pentagone.

Selon Peter Cook, le porte-parole du Pentagone, le haut responsable de l'EI avait notamment "supervisé" la production des vidéos montrant tortures et exécutions, abondamment diffusées par les jihadistes sur les réseaux sociaux. Il était un "proche collaborateur" du numéro deux du groupe jihadiste, Abou Mohammed al-Adnani, tué par une frappe de la coalition le 30 août.

>> A lire sur France 24 : Quelles conséquences pour l’EI après la mort de son porte-parole Adnani ?

Wa'il Adil Hasan Salman al-Fayad était également "un membre important" de l'instance dirigeante de l'EI, la shura, a indiqué le porte-parole.

Les États-Unis et la coalition ont mis en place une campagne délibérée d'élimination des dirigeants du groupe terroriste, visant à désorganiser les jihadistes et à accélérer leur défaite en Irak et en Syrie. "L'élimination des dirigeants de l'EI affaiblit sa capacité à conserver son territoire et sa capacité à planifier, financer et diriger des attaques" en Irak, en Syrie et dans le reste du monde, a souligné Peter Cook.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.