Accéder au contenu principal

Une explosion à Manhattan fait 29 blessés, un acte "intentionnel" selon le maire Bill de Blasio

Des policiers et des pompiers, samedi 17 septembre 2016 à New York, où une explosion a fait 29 blessés dans la soirée.
Des policiers et des pompiers, samedi 17 septembre 2016 à New York, où une explosion a fait 29 blessés dans la soirée. Spencer Platt, Getty Images North America, AFP

Une explosion d'origine inconnue a fait 29 blessés, samedi soir à New York, dans le quartier branché de Chelsea. Le maire de la ville, Bill de Blasio, a évoqué un "acte intentionnel" mais a précisé qu'il n'y avait "pas de lien avec le terrorisme".

Publicité

Une explosion a fait 29 blessés, samedi 17 septembre dans la soirée, à New York, dans le quartier branché de Chelsea, à Manhattan, ont déclaré les autorités de la ville. Aucun blessé n'est en danger de mort, a précisé le chef des pompiers new-yorkais, Daniel Nigro, lors d'une conférence de presse avec le maire et le chef de la police de la ville.

Bill de Blasio, maire de New York

Pour voir les photos et vidéos sur votre smartphone ou tablette, cliquez ici.

Le maire Bill de Blasio a déclaré que cette explosion semblait être le fruit d'un acte intentionnel. "Nous ne voyons pas de lien avec le terrorisme", a-t-il toutefois ajouté, en soulignant qu'aucun élément ne donnait à penser que New York était exposée à une "menace crédible et précise". "Il est prématuré de déterminer la cause de l'incident. Nous pensons qu'il était intentionnel. Une enquête est en cours."

Pour voir les photos et vidéos sur votre smartphone ou tablette, cliquez ici.

Les policiers enquêtent dans un deuxième endroit près des lieux de l'explosion, a ajouté Bill de Blasio, alors que le responsable des opérations spéciales de la police de New York, Harry J. Wedin, a évoqué sur Twitter la présence d'un "deuxième engin potentiel" dans le secteur.

Une source au sein des forces de l'ordre a auparavant déclaré à Reuters que l'explosion semblait s'être produite dans une benne à ordures, sans que l'on en connaisse la cause.

Une explosion "assourdissante"

L'explosion a eu lieu vers 20 h 30 (00 h 30 GMT dimanche) sur la 23e rue, une grande artère traversant Manhattan d'Est en Ouest, entre la 6e et la 7e avenue, devant un centre d'hébergement et d'accueil de personnes aveugles, dans le quartier très branché de Chelsea.

Un habitant a décrit d'une explosion "assourdissante", qui a brisé des vitres de voitures. Neha Jain, une résidante de 24 ans, a raconté qu'elle était en train de regarder un film dans sa chambre lorsqu'elle a entendu une forte explosion qui a fait trembler son logement. "Les cadres sur les murs sont tombés, le rideau de la fenêtre s'est soulevé comme s'il y avait eu une puissante rafale de vent. Puis on a senti l'odeur. Je suis descendue pour voir ce qu'il se passait mais les pompiers nous ont immédiatement dit de faire demi-tour", a-t-elle raconté.

Une explosion qui réveille les craintes d'attentats

Bill de Blasio a également souligné que l'incident survenu à Manhattan ne semblait pas lié à l'explosion d'une petite bombe dans la matinée dans une station balnéaire du New Jersey, Seaside Park, où aucun blessé ni dégât matériel n'a été signalé.

Les deux incidents ont en tout cas réveillé les craintes d'attentats, alors que le souvenir du 11 septembre 2001 reste profondément ancré dans la mémoire des New-Yorkais.

Les mesures de sécurité sont omniprésentes à New York, avec des contrôles d'identité à l'entrée de nombreux batiments et une forte présence policière dans de nombreux sites publics. Les alertes aux attentats sont fréquentes et la vigilance a été renforcée avec la vague d'attentats terroristes enregistrés en Europe.

Si un lien terroriste était établi, l'incident pourrait peser sur la campagne pour la présidentielle du 8 novembre prochain, qui oppose la démocrate et ex-secrétaire d'État Hillary Clinton au candidat républicain Donald Trump.

Ce dernier n'a pas hésité, depuis Colorado Springs, à déclarer qu'"une bombe a explosé à New York". "Il va falloir qu'on soit sévère, les amis, très, très sévère", a-t-il ajouté.

"Je pense qu'il est toujours plus sage d'attendre d'avoir l'information avant de tirer des conclusions", a répliqué Hillary Clinton, qui se présente comme une candididate expérimentée et sage face à un concurrent imprévisible.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.