Accéder au contenu principal
Focus

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

Capture d'écran France 24
2 mn

Qui, de Jeremy Corbin ou d’Owen Smith, sera le prochain leader du parti travailliste britannique ? Réponse le 24 septembre. Ce jour-là, le Labour, réuni en congrès annuel à Liverpool, annoncera qui des deux candidats a gagné l’élection. Si Jeremy Corbin, qui a pris le pouvoir au sein du Labour il y a un an, a de fortes chances d’assurer sa propre succession, il n’en est pas moins fortement critiqué au sein de sa formation, notamment pour sa campagne jugée trop tiède sur la question du Brexit.

Publicité

Le 24 septembre, les quelques 600 000 membres du principal parti d'opposition britannique, le Labour, décideront s'il faut accorder un nouveau mandat à leur chef controversé Jeremy Corbyn, ou élire à sa place Owen Smith.
Le député radical de Londres a pris le pouvoir au sein du Labour il y a un an, marquant un net virage à gauche pour la formation de l'ancien Premier ministre Tony Blair. Pour ses partisans, c’est un homme intègre, le seul à pouvoir offrir une véritable alternative au gouvernement conservateur. De fait, il a attiré de nombreux militants à la formation.

Reste que depuis le referendum sur la question du Brexit, qui a abouti à la sortie programmée de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne, bon nombre de militants pro-européens lui reprochent d’avoir mené une campagne trop tiède, voire défaitiste.

Pour eux, Jeremy Corbin n’a pas la carrure d’un chef d’État et ils se disent prêts à voter pour Owen Smith ne serait-ce que pour le contrer.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.