ÉTATS-UNIS

Obama oppose son véto à une loi autorisant des poursuites contre Riyad

Le président américain Barack Obama s'exprime lors de l'inauguration du mémorial des attentats du 11 septembre 2001, le 15 mai 2014, à New York.
Le président américain Barack Obama s'exprime lors de l'inauguration du mémorial des attentats du 11 septembre 2001, le 15 mai 2014, à New York. Jewel Samad, AFP

Barack Obama a opposé vendredi son veto à une loi qui devait permettre aux familles des victimes du 11-Septembre de poursuivre en justice l'Arabie saoudite. Quinze des 19 terroristes auteurs de ces attentats étaient saoudiens.

Publicité

Le président américain Barack Obama a opposé vendredi 23 septembre son veto à une loi permettant de poursuivre en justice des pays étrangers soupçonnés de soutenir des attaques contre les États-Unis, a indiqué la Maison Blanche. Cette loi aurait notamment autorisé les proches des victimes du 11-Septembre à poursuivre l'Arabie saoudite.

Barack Obama estime cette loi affaiblirait le principe d'immunité qui protège les États (et leurs diplomates) de poursuites judiciaires et risque, par un effet boomerang, d'exposer les États-Unis à des poursuites devant divers tribunaux à travers le monde.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine