Accéder au contenu principal

Issoze Ngondet, nouveau Premier ministre du Gabon, devra "former un gouvernement d’ouverture"

Emmanuel Issoze Ngondet, ex-ministre des Affaires étrangères gabonais interviewé par France 24 en janvier 2015.
Emmanuel Issoze Ngondet, ex-ministre des Affaires étrangères gabonais interviewé par France 24 en janvier 2015. Capture d'écran France 24

Le ministre des Affaires étrangères gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet,a été nommé Premier ministre par Ali Bongo mercredi. Il aura pour tâche de former un "gouvernement d'ouverture", annoncé au plus tard dimanche, selon la présidence du Gabon.

Publicité

Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a nommé l'actuel ministre des Affaires étrangères, Emmanuel Issoze Ngondet au poste de Premier ministre pour former un "gouvernement d'ouverture", a annoncé la présidence mercredi 28 septembre.

"Le président de la République a nommé par décret M. Emmanuel Issoze Ngondet au poste de Premier ministre, chef du gouvernement et lui a demandé de former un gouvernement d'ouverture", a indiqué la direction de la communication présidentielle (DCP) dans un communiqué publié au lendemain de la prestation de serment d'Ali Bongo, 57 ans, pour un second septennat.

Annonce du gouvernement "d'ouverture" dimanche

"Le gouvernement pourrait être annoncé au plus tard dimanche. Puisque c'est un gouvernement d'ouverture, il faut le temps des consultations", a précisé le ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Emmanuel Issoze Ngondet est nommé en remplacement de Daniel Ona Ondo, cinq jours après la validation de la réélection d'Ali Bongo par la Cour constitutionnelle qui a rejeté la requête de son rival, Jean Ping.

La nomination d'un nouveau Premier ministre et les appels au dialogue et à l'ouverture "ne changent rien. Il [M. Bongo] doit partir", a déclaré John Nambo, le directeur de cabinet de Jean Ping. Le candidat d’opposition devrait prendre la parole jeudi après-midi, a précisé John Nambo.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.