Accéder au contenu principal

Des images officielles des Pixel et Pixel XL, les smartphones de Google, fuitent par erreur

Capture The Next Web

À seulement quelques heures de la grand-messe – un événement lors duquel Google dévoilera probablement ses nouveaux smartphones –, plusieurs revendeurs ont malencontreusement vendu la mèche.

PUBLICITÉ

Coucou les Pixel ! On ne vous attendait pas si tôt, dites.

VOIR AUSSI : Pixel, Home : ce que s'apprête à dévoiler Google le 4 octobre

Alors que Google s’apprête à présenter mardi 4 octobre, lors d’un grand événement, toute une série de nouveaux produits, il semblerait que la firme de Mountain View doive faire face à ce que l’on appelle de belles fuites.

Et ce coup-ci, il n’était à priori pas question de griller fièrement la priorité à Google : la plateforme anglaise Carphone Warehouse, propriétaire des boutiques The Phone House, a en effet été un peu trop vite en besogne en publiant sur son site les images officielles des deux smartphones, Pixel et Pixel XL, qui seront à priori révélés par Google dans quelques heures.

Si depuis, la page a été supprimée, plusieurs sites tech ont eu le temps d’en faire des captures. On y distingue deux appareils très proches de l'iPhone – le bouton central en moins –, et deux coques amovibles ou "smart-cases", qui s'harmonisent avec le fond d'écran du téléphone.

Et de deux : parallèlement, l’opérateur canadien Bell a commis la même boulette dans la nuit de dimanche à lundi en présentant prématurément sur son site le "Pixel, Phone by Google". "Commandez le vôtre dès aujourd’hui", précise la page, désormais elle-aussi désactivée.

Pour les présentations officielles avec Pixel et Pixel XL, il faudra donc attendre encore quelques heures. Toutes mes pensées vont aux responsables de ces deux bourdes. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.