Accéder au contenu principal

Alors que ses Galaxy Note 7 s’embrasent encore, l’action de Samsung atteint des sommets

Bloomberg/Getty

L'explosion d'un Galaxy Note 7 "de remplacement" en début de semaine est loin de consumer l'action en bourse de l'entreprise sud-coréenne, qui fait un nouveau bond historique ce vendredi. En cause, les déclarations d'un hedge fund américain.

PUBLICITÉ

Pas plus tard que ce jeudi, nous expliquions que Samsung traversait définitivement une mauvaise passe, suite à l’explosion de plus d’une centaine de batteries de son Galaxy Note 7. Mais il semble que la bourse a ses raisons que la raison ne connaît pas.

VOIR AUSSI : Un Samsung Galaxy Note 7 "de remplacement" a pris feu dans son avion

Ce vendredi 7 octobre, soit moins de 72 heures après la combustion d’un Galaxy Note 7 jugé "sûr" dans un avion de la Southwest Airlines, le cours de l’action de Samsung Electronics a fait un bond de 4,5 % à la bourse de Séoul, élevant ainsi sa valeur à 1 528 dollars. Cette hausse lui fait donc atteindre son record historique et connaître un troisième pic du type sur l’année.

Comment expliquer une telle envolée, alors que l’incident de l’avion laisse supposer un second rappel de téléphones et que l’entreprise s’apprêtait déjà à perdre, selon des analystes, plus d’un 1,5 milliard de dollars rien qu’à cause du premier rappel des appareils ?

Dans le viseur d'un hedge fund 

D’abord parce que l'investisseur activiste américain Elliott Management, qui a révélé détenir une participation de 0,62 % au capital de Samsung, a recommandé de scinder en deux l'entreprise et de verser un dividende spécial de 27 milliards de dollars aux actionnaires.

Il a démontré que le prix de l’action relativement bas de Samsung Electronics pourrait grimper en flèche si une série de refontes au sein de l’organisation de l’entreprise sud-coréenne – réputée complexe – étaient faites. De son côté, Samsung a déclaré qu’il "étudierait avec attention" les propositions du fonds spéculatif dirigé par le milliardaire Paul Singer. De quoi affoler les courbes.

Ensuite parce que Samsung ne vend, heureusement pour lui, pas que des téléphones. Et c’est justement les secteurs autres que celui de la téléphonie mobile qui intéressent les investisseurs. Outre sa partie devices mobiles et informatique, il faut rappeler que la firme est l’un des leaders sur le marché des téléviseurs, mais aussi de l’image en général et de l’électro-ménager. Elle commercialise également des semi-conducteurs. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.