Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

FRANCE

Le deuxième exode : la France se divise sur l'accueil des migrants de Calais

© AFP

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 07/10/2016

Quelque 9 000 migrants de la "jungle" de Calais prennent progressivement le chemin des campagnes françaises. Dans certains villages, la colère et la peur gagnent du terrain, mais la solidarité aussi. Reportage en Auvergne.

La "jungle" de Calais, bidonville insalubre symbole d’une crise humanitaire sans précédent dans l’histoire française récente, disparaîtra bientôt. Les 9 000 personnes, principalement des hommes, qui la peuplent prennent aujourd’hui le chemin des campagnes françaises.

À la demande expresse de l’État, la région Auvergne-Rhône-Alpes doit accueillir quelque 1 800 migrants d’ici à la fin de l’année. Dans certains villages mis à contribution, la grogne monte, la peur gagne du terrain, mais nombre d’habitants tendent aussi la main à ces hommes jetés sur les routes de l’exil. Plongée au cœur d’une France divisée.

>> Pour voir le webdoc sur vos smartphones et tablettes, cliquez ici <<

Première publication : 07/10/2016

  • CRISE MIGRATOIRE

    Au moins 6 055 personnes secourues au large de la Libye

    En savoir plus

  • CRISE MIGRATOIRE

    Accueil des réfugiés : "Les pays riches ne prennent pas du tout leur part"

    En savoir plus

  • CRISE MIGRATOIRE

    L'UE renforce sa politique migratoire avec un nouveau corps de gardes-frontières

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)