Accéder au contenu principal

Ouragan Matthew : le bilan s'alourdit en Haïti, la mission des casque bleus prolongée

Au moins 75 personnes sont toujours portées disparues en Haïti après le passage de l'ouragan Matthew, le 10 octobre 2016.
Au moins 75 personnes sont toujours portées disparues en Haïti après le passage de l'ouragan Matthew, le 10 octobre 2016. Nicolas Garcia, AFP

Le bilan des victimes de l'ouragan Matthew continue de grimper en Haïti, où au moins 473 personnes sont mortes, selon des derniers chiffres publiés mardi par la protection civile. L'ONU envisage de prolonger son mandat sur place de six mois.

Publicité

L'ouragan Matthew a fait au moins 473 morts en Haïti lors de son passage la semaine dernière, selon un bilan encore provisoire de la protection civile diffusé mardi 11 octobre. Le mandat de la mission des Nations unies en Haïti doit être prolongé de six mois afin de faire face à la crise humanitaire causés par le passage de l’ouragan.

Face à l'ampleur des pertes humaines et des destructions, le président provisoire de la République Jocelerme Privert a décrété samedi trois jours de deuil national à compter de dimanche, tout en estimant que la période d'urgence humanitaire ne devait pas s'éterniser.

Selon la protection civile haïtienne, 75 personnes sont toujours portées disparues et plus de 330 personnes ont été blessées dans le pays. Le département de la Grande Anse, qui a été directement traversé, est le plus touché : les autorités y ont recensé 244 morts et 97 blessés.

1,4 millions de Haïtiens ont besoin d’assistance

Plus de 175 500 Haïtiens sinistrés sont encore aujourd'hui réfugiés dans des abris provisoires, dont de nombreuses écoles, ce qui a empêché près de 100 000 enfants de reprendre lundi les cours comme prévu par le ministère de l'Éducation.

Au moins 1,4 million de personnes, sur une population nationale estimée à 10,3 millions, ont besoin d'une assistance d'urgence, a relevé lundi Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU. Il a lancé un appel international pour récolter 120 millions de dollars afin de subvenir aux besoins des sinistrés pendant trois mois.

Selon Sandra Honoré, la responsable onusienne sur place, le mandat de l’ONU devrait être prolongé de six mois lors d’un vote du Conseil de sécurité prévu jeudi.

Des risques pour la stabilité politique

Au-delà des destructions, les autorités et organisations humanitaires redoutent une importante recrudescence du choléra en raison des grandes inondations et du cruel manque d'accès à l'eau potable et à des produits d'hygiène dans les zones sinistrées.

Mais la chef de la Minustah craint aussi que les dégâts causés par le puissant ouragan aient un impact négatif sur la stabilité du pays déjà fragile. Elle a fait part de ses réserves mardi auprès du Conseil de sécurité. "L'impact de l'ouragan Matthew sur le processus politique et sur la stabilité du pays ne peut que servir à confirmer la recommandation du secrétaire général pour une prolongation de six mois", a indiqué Sandra Honoré.

Le premier tour des élections présidentielle et législatives partielles qui devait se tenir le 9 octobre a été reporté sine die. Il y a un an, ce même scrutin avait déjà été annulé, cette fois à cause de violences et de fraudes massives.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.