Accéder au contenu principal

En Haïti, l'acheminement de l'aide humanitaire fait face à de lourdes difficultés

Une femme transporte un sac de nourriture à Les Cayes, en Haïti, le 13 octobre 2016.
Une femme transporte un sac de nourriture à Les Cayes, en Haïti, le 13 octobre 2016. Hector Retamal, AFP.

Haïti, ravagée par l’ouragan Matthew, nécessite une aide rapide et conséquente. Mais le Programme alimentaire mondial dénonce des attaques de convois humanitaires, tandis que seuls 6 des 120 millions de dollars réclamés par l’ONU ont été récoltés.

PUBLICITÉ

Après les ravages causés par l'ouragan Matthew, Haïti se heurte à de lourdes difficultés dans l'acheminement de l'aide humanitaire. Carlos Veloso, le directeur du programme alimentaire mondial (PAM) en Haïti a dénoncé jeudi 13 octobre les attaques qui ont visé des convois humanitaires et ralentissent l'arrivée de l'aide aux sinistrés de l'ouragan Matthew, qui a ravagé le sud du pays la semaine dernière et causé la mort d'au moins 473 personnes.

Sur place, des villes et des villages entiers ont été quasiment rayés de la carte, des récoltes ont été détruites, des animaux d'élevage tués et des champs ravagés.

"Malheureusement, il y a des gens qui essaient de profiter de cet effort humanitaire et on a perdu, pour cause de vol, des quantités d'aliments", a déclaré à l'AFP Carlos Veloso.

"Cela va retarder tout notre effort d'amener les aliments à la population, ou sinon, on doit prendre des moyens beaucoup trop chers, par hélicoptère, et on n'arrivera pas à transporter les mêmes quantités pour les mêmes endroits", redoute le directeur du programme alimentaire mondial en Haïti.

Fiasco de 2010

Une semaine après le passage dévastateur de l'ouragan, la colère monte chez certains habitants des zones isolées : plusieurs convois humanitaires ont été bloqués par des barricades et, dans quelques cas, pillés sur la route nationale traversant la péninsule sud.

Le fiasco de la gestion post-séisme en 2010, où seule une infime fraction de l'aide a été reçue par les victimes, est dans toutes les mémoires et les familles sinistrées par l'ouragan craignent d'être oubliées.

"Je comprends le désespoir des gens, mais il faut nous aider : il faut laisser passer l'aide", a plaidé le directeur du PAM. "Il y a des endroits qui vont recevoir d'abord et d'autres dans une deuxième phase, mais on doit le faire d'une façon organisée, car on ne peut pas aller dans tous les endroits au même moment".

L'ouragan Matthew a détruit une part importante et, par endroits, la totalité des plantations et plus de 750 000 personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence, selon les estimations encore partielles du PAM.

Insécurité alimentaire

Depuis la semaine passée, plus de 700 tonnes de vivres ont été transportées vers les département du Sud et de Grand-Anse par le PAM, parmi lesquelles 192 tonnes ont déjà été distribuées à 23 000 personnes.

Avant même le passage de l'ouragan Matthew sur Haïti, 3,2 millions d'habitants, sur une population totale estimée à 10,3 millions, étaient déjà en situation d'insécurité alimentaire, selon le dernier rapport de la coordination nationale de la sécurité alimentaire publié en septembre.

L'ONU a par ailleurs lancé lundi un appel d'urgence pour récolter 120 millions de dollars destinés à couvrir les besoins de la population. Cette somme est destinée à aider le pays le plus pauvre de la Caraïbe, pendant les trois prochains mois. Pour l'instant, selon le porte-parole Stéphane Dujarric, seulement 6,1 millions de dollars ont été apportés.

C'est la plus importante catastrophe humanitaire du pays depuis le séisme de janvier 2010 qui avait fait plus de 200 000 morts et l'épidémie de choléra qui a suivi (10 000 morts).

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait estimé lundi qu'une "réaction majeure (était) nécessaire" après le passage de l'ouragan, qui a laissé 1,4 million de personnes dans un besoin urgent d'assistance. Il a d'ailleurs prévu de se rendre samedi en Haïti.

Les élections haïtiennes, dont les premiers tours en 2015 avaient été annulés, puis ont été de nouveau reportés ce mois-ci en raison de l'ouragan Matthew, se tiendront finalement les 20 novembre et 29 janvier, a annoncé vendredi dans la soirée le conseil électoral provisoire (CEP).

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.