Accéder au contenu principal

Au bout de l'ennui, le PSG et l'OM se quittent dos à dos

L'attaquant parisien Edinson Cavani, taclé par le défenseur phocéen Jorge Rolando.
L'attaquant parisien Edinson Cavani, taclé par le défenseur phocéen Jorge Rolando. Miguel Medina, AFP

Malgré une belle ambiance au Parc des Princes, le PSG et l'OM n'ont pas réussi à trouver la faille, dimanche soir, en clôture de la 10e journée de Ligue 1. Les deux rivaux se sont séparés sur un nul logique (0-0).

Publicité

envoyé spécial France 24 au Parc des Princes (Paris).

Rarement un "classique" n'aura été aussi soporifique. Au terme d'une longue soirée d'automne, le PSG et l'OM se sont quittés sur un triste match nul (0-0), dans un Parc des Princes qui ne se souviendra que de la prestation de ses ultras, de retour en nombre, et qui ont assuré le spectacle pendant près d'une heure et demie.

Et en matière de divertissement, ce fut à peu près tout... Durant les 45 premières minutes, l'OM n'a jamais vu le jour. Face à un PSG au-dessus techniquement malgré une regrettable nonchalance, les Marseillais ont fait montre de toutes leurs limites. Une prestation qui aura au moins permis au nouvel entraîneur de l'OM, Rudi Garcia, de mesurer l'ampleur de la tâche qui l'attend.

Au plan offensif, le chantier s'annonce conséquent. Au terme des 90 minutes, l'OM n'a tout simplement pas frappé au but. En défense, en revanche, les cinq éléments alignés par Garcia ont affiché une réelle solidité. Jamais ou presque l'arrière-garde phocéenne n'a été mise en difficultés.

Un PSG trop nonchalant

Il faut bien reconnaître qu'en face, les Parisiens ne se sont pas non plus montrés sous leur meilleur jour. Malgré un monopole presque total du ballon et une très nette domination, il a fallu attendre la demi-heure de jeu pour que le PSG ne se procure ses premières occasions. Un coup de tête de Cavani (34e) et une frappe d'Aurier (35e) qui n'ont pour seul mérite de gonfler un peu plus les statistiques d'un premier acte à sens unique (73 % de possession, 7 tirs contre 0 et 480 passes contre 176).

Au retour des vestiaires, les Marseillais ont à peine eu plus le loisir de contrôler le cuir. Mais une fois encore, le PSG, beaucoup plus maladroit qu'inspiré dimanche soir, a longtemps dominé sans se montrer dangereux. Il a fallu attendre les 25 dernières minutes et une frappe de Di Maria (66e) pour que les hommes d'Emery fassent enfin trembler la défense marseillaise. Un beau mouvement collectif qui n'a pas fait mouche... pas plus que les deux tentatives de Cavani, de la tête (67e) puis du droit (72e), qui ont elles aussi fui le cadre.

L'Uruguayen, même alerté aux six mètres en toute fin de match (86e), n'a pas réussi à débloquer la situation pour des Parisiens qui continuent donc de décevoir rencontre après rencontre. Le PSG pointe en troisième position de la Ligue 1, à déjà six points de Nice. L'OM, lui, repart de Paris avec un précieux point qui lui permet de remonter à la 11e place. Une récompense logique, mais qui grave aussi dans le marbre les insuffisances d'un collectif qui devra être renforcé si le nouveau propriétaire du club Frank McCourt veut faire plus que de la figuration en Ligue 1.

 

Pour revivre les meilleurs moments du match PSG - OM, commentés en direct par France24.com, cliquez sur ce lien.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.