Accéder au contenu principal

Irak : au moins 232 personnes massacrées par l'EI près de Mossoul, selon l'ONU

Des familles irakiennes déplacées arrivées à un checkpoint, à l'est de Mossoul.
Des familles irakiennes déplacées arrivées à un checkpoint, à l'est de Mossoul. Ahmad Al-Rubaye, AFP

Un rapport de l'ONU, publié vendredi, accuse le groupe État islamique d'avoir massacré au moins 232 personnes et utilisé comme boucliers humains des milliers de civils, près de la ville irakienne de Mossoul.

Publicité

Au moins 232 personnes ont été massacrées le 26 octobre par l’organisation État islamique (EI) et des dizaines de milliers de civils ont été utilisés comme boucliers humains près de la ville irakienne de Mossoul, a déclaré, vendredi 28 octobre, la porte-parole du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies.

Ravina Shamdasani a précisé, lors d'une conférence de presse, que 190 des 232 personnes assassinées étaient d'anciens membres des services de sécurité et les 40 autres des civils qui refusaient d'obéir aux ordres des jihadistes. "Beaucoup de ceux qui refusaient d'obéir ont été abattus sur le champ", a déclaré la porte-parole en citant des informations corroborées par les Nations unies "qui ne sont certainement pas exhaustives".

L'EI a également enlevé 8 000 familles dans les villages autour de Mossoul pour s'en servir comme boucliers humains près des cibles "militaires" à l'intérieur de la ville, a-t-elle ajouté.

L'objectif des jihadistes est notamment de dissuader les frappes aériennes de la coalition internationale, qui soutient les forces irakiennes et kurdes lancées à la reconquête de leur dernier grand bastion urbain dans le nord de l'Irak.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.