Accéder au contenu principal

Vidéo : la Floride, champ de bataille de la présidentielle américaine

À quelques jours de la présidentielle aux États-Unis, France 24 vous emmène en Floride, État chouchouté par Hillary Clinton et Donald Trump en pleine campagne électorale. Dans ce "Swing State", "État indécis", le cœur des électeurs balance d’une élection à l’autre, entre républicains et démocrates, à l'image de la présidentielle de 2000, où le scrutin avait connu un retournement spectaculaire. Notre reporter est allée à la rencontre des Floridiens, qui ont peut-être les clés de la victoire.

PUBLICITÉ

Aux États-Unis, bien souvent, qui gagne le cœur des électeurs de Floride entre à la Maison Blanche. En 2000, c’est sa victoire dans cet État du sud-est des États-Unis qui a permis à George W. Bush de devenir le 43e président des États-Unis, au détriment d'Al Gore. Les 537 voix des électeurs de Floride en sa faveur avaient fait pencher la balance, au terme d’une bataille juridique de plus d’un mois qui avait tenu l’Amérique et le monde entier en haleine.

La Floride est sans doute "The Swingest Swing State", "le plus indécis des États indécis". Ici, les tendances basculent d’une élection à l’autre. Des électeurs qui ont voté républicains une année, peuvent se tourner vers les démocrates lors du scrutin suivant. Et vice versa. Quels que soient les candidats, cet État stratégique qui compte pour 29 sièges électoraux est l’un des plus difficile à rafler. Les partis républicains et démocrates livrent ici bataille comme nulle part ailleurs.

Campagne agressive

À quelques semaines du scrutin présidentiel du 8 novembre, Hillary Clinton et Donald Trump ont investi temps et argent en Floride. Donald Trump a passé plusieurs jours à écumer l’État, multipliant les meetings comme nul autre candidat républicain avant lui. Côté démocrate, le bureau de campagne d'Hillary a dépensé plus d'argent sur des publicités en Floride, que partout ailleurs dans le pays… tandis que la candidate sillonnait également l’État et enchaînait les meetings.

Pour les deux candidats à la magistrature suprême, l’enjeu est de taille, mais les obstacles nombreux. Alors qu’Hillary Clinton est souvent jugée trop élitiste et trop éloignée des préoccupations de la classe moyenne, Trump doit essuyer des critiques au sein de son propre parti et de la part des électeurs qui votent traditionnellement républicain, comme les milliardaires conservateurs de Palm Beach, qui ne se voient pas représentés par un personnage aussi sulfureux.

Pendant plusieurs semaines, notre reporter à Miami, Surabhi Tandon, est allé à la rencontre des électeurs indécis de Floride pour sonder leurs intentions de vote. Elle a aussi suivi les équipes de campagne d’Hillary Clinton et de Donald Trump qui se battent 24 heures sur 24 pour les séduire. Publicités haineuses, attaques frontales, insultes, porte-à-porte... Tous les moyens sont bons pour faire pencher la balance. Jamais une campagne électorale n’aura été aussi tendue et agressive dans la péninsule ensoleillée de Floride. Ici, la seule certitude des électeurs de Floride est qu’ils ne veulent pas revivre le fiasco de 2000.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.