Accéder au contenu principal

Le centre de l'Italie à nouveau touché par un puissant séisme

Capture d'écran de la chaîne italienne Sky Tg24 montrant la basilique de San Benedetto de Norcia, le 30 octobre 2016.
Capture d'écran de la chaîne italienne Sky Tg24 montrant la basilique de San Benedetto de Norcia, le 30 octobre 2016. AFP

Une puissante secousse sismique de magnitude 6,6 a été ressentie dimanche matin dans le centre de l'Italie. Les services italiens de la Protection civile n'ont pas signalé de victime mais l'effondrement de plusieurs bâtiments.

Publicité

Un nouveau séisme a frappé le centre de l’Italie. Une forte secousse de magnitude 6,6, selon l'institut américain de géologie (USGS), a été ressentie vers 7 h 40 (6 h 40 GMT), quatre jours après deux séismes dans cette même région, ont indiqué les autorités. D'après l'USGS, l'épicentre se trouvait à 70 km environ à l'est de Pérouse, à une profondeur de 1 500 mètres, selon les dernières données disponibles.

Ce nouveau séisme dont l'épicentre est situé à 6 km au nord de la petite vile de Norcia ne semblait pas en début de matinée avoir fait de victimes. La plupart des habitants des villages alentours ont déjà été évacués."Pour le moment nous n'avons pas d'information sur des victimes (morts, ndlr). Il y a des blessés et nous sommes en train de vérifier", a déclaré devant la presse à Rieti, une ville du centre du pays proche de la zone de l'épicentre, Fabrizio Curcio, chef de la protection civile.

 

Des bâtiments se sont en revanche effondrés, dont la basilique Saint-Benoît, construite à partir du XIVe siècle et à demie détruite ainsi que la mairie de Norcia, selon des images diffusées par les chaînes de télévision.

La secousse a été ressentie jusqu'à Rome, mais aussi à Bolzano, près de la frontière autrichienne, dans le nord du pays, ainsi que dans les Pouilles, à la pointe sud de la "botte".

L'Italie est le théâtre d'une forte activité sismique ces derniers temps. Mercredi soir, une série de tremblements de terre a secoué le centre du pays, dans les Marches, sans faire de victimes, mais a inquiété la population traumatisée par le séisme du 24 août qui a fait plus de 300 morts, notamment dans la localité d'Amatrice.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.