Découvertes

Si le réchauffement climatique se poursuit, Lisbonne sera bientôt au milieu d'un désert

Coucher du soleil dans le désert du Sahara.
Coucher du soleil dans le désert du Sahara. Keith Hamshere, Getty Images
Texte par : Chloé ROCHEREUIL
3 mn

Et si Lisbonne ou Séville se retrouvaient entourées d'un gigantesque désert d’ici à 2100 ? Une étude prédit un avenir morose au sud de la péninsule ibérique en cas d’accélération du réchauffement climatique.

Publicité

D’ici 2100, le Portugal et le sud de l’Espagne pourraient entrer dans une phase de désertification intense.

VOIR AUSSI : Arrêtez de chercher, il n'y a plus aucun coin de nature intacte sur Terre

C’est en tout cas ce que prédit le modèle qu’ont mis au point Joël Guiot et Wofgang Cramer, professeurs à l'Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale, dans une étude publiée le 28 octobre dans la revue Science.

La limite fatidique des deux degrès 

En utilisant les objectifs fixés par l’accord de Paris sur le climat – maintenir le réchauffement climatique "bien en-dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels" – les deux scientifiques ont modélisé plusieurs scénarios climatiques.

Les résultats sont catégoriques : si l'on ne maintient pas les températures terrestres globales entre 1,5 °C  et 2 °C en-dessous des niveaux préindustriels, la plupart des villes méditerranéennes deviendront trop chaudes pour être habitables et une bonne partie de ces zones quasi désertiques.

Selon le modèle de Joël Guiot et Wofgang Cramer, Séville ou encore Lisbonne pourraient devenir si arides que des populations entières seraient obligées d'émigrer vers le nord. Des perspectives plutôt pessimistes, d’autant plus que la modélisation n’inclut pas les détériorations humaines causées par l’urbanisation ou la dégradation des sols.

"Si nous avions la possibilité d’inclure ces impacts humains, ce serait bien pire que ce que l’on a simulé", a confié Joël Giuiot au journal Nature.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine