Découvertes

Prendre le métro à Paris serait moins l'enfer sous Terre si on mettait en place ces 10 idées

Pierre WITT / Contributeur

Du 2 au 30 novembre 2016, la RATP lance un dispositif participatif afin de faire émerger des idées pour améliorer l'expérience des usagers.

Publicité

Ah Paris, ses croissants chauds, ses grandes avenues et ses garçons de café blasés. Mais la Ville Lumière, ce sont aussi les couloirs bondés de son métro, l'infernal changement à Châtelet, la lenteur de la ligne 13 et l'odeur de pisse dans les recoins des stations.

VOIR AUSSI : Les taxis Sea Bubbles vont voler à Paris au-dessus de la Seine au printemps prochain

Pour redorer le blason de son réseau, la RATP propose aux voyageurs de lui soumettre des idées pour améliorer la vie dans le métro. C'est un jury (composé de salariés de la RATP et d'un représentant des usagers) qui se chargera de sélectionner les 15 meilleures résolutions selon des critères de faisabilité, créativité, responsabilité et universalité. Ensuite, entre le 9 et le 30 janvier 2017, les Franciliens pourront voter pour leurs préférées. Les 3 à 5 plus populaires d'entre elles seront annoncées le 6 février 2017 puis mises en œuvre.

Internet, du gel désinfectant, etc.

En à peine quelques jours, l'initiative rencontre déjà un franc succès. Répertoriées sous six thématiques ("innovation et digital", "ambiance", "nouveaux services", "environnement", "mobilité et expérience du voyage", "commerces"), les idées peuvent être soutenues, suivies, commentées... pendant toute la durée de la concertation. Mashable FR en a sélectionné quelques unes, des plus pratiques aux plus originales.

1. Repenser le plan du métro

Les grandes capitales de ce monde en savent quelque chose : il n'y a pas une seule façon de faire un plan de métro. Londres fait office de cas d'école qui a inspiré beaucoup d'autres villes : le "tube map" y est schématique plus que géographique. Cela veut dire que le plan intègre une distorsion entre la position géographique réelle des lignes et leurs apparitions sur la carte. Cette représentation topographique rend plus intuitif le fait de se repérer.

Chez la RATP, plusieurs plans de métro sont utilisés : celui sur le dépliant (designé en 2003 par l'agence bdcconseil) est relativement schématique quand celui présent en station est plutôt géographique. Pour les rendre plus intuitifs, les plans de métro pourraient s'inspirer de celui-ci, imaginé par le designer russe Constantine Konovalov.

2. Installer des brumisateurs de bonne odeur dans les stations

"Les odeurs dans le métro sont insupportables. Il faudrait avoir plus d'aération et de brumisateur de bonne odeur", propose une internaute. Une autre propose également de diffuser du désodorisant.

"Assainir l'air oui mais pas de désodorisant ou autre produit chimique s'il-vous-plaît car il y a déjà des parfums insupportables", réagit Céline en commentaire. Elle poursuit : "Les mauvaises odeurs ne viennent pas forcément des infrastructures de la RATP mais du manque d'hygiène de certains voyageurs".

3. Décorer les stations

Avoir l'impression d'être dans une sorte de Nautilus ambiance "Vingt mille lieues sous les mers" sans quitter les sous-terrains de Paris ? C'est ce que propose la très populaire station "Arts et Métiers". Alors que ses homologues sont habituellement habillés de carreaux de faïence blancs, cette station de la ligne 11 est intégralement recouverte de plaques de cuivre depuis 1994. Une succession de hublots se déploie sur les quais tandis que le plafond de la station est couvert de grands rouages. 

On doit ce dispositif au bicentenaire du Conservatoire national des arts et métiers, et plus précisement au scénariste français Benoît Peeters ainsi qu'au dessinateur belge François Schuiten. Et si chaque station de Paris était aménagée différemment par des artistes sélectionnés par la RATP ? Le métro deviendrait une espèce de musée quotidien, ferait le plus grand bonheur de ses usagers et deviendrait un point d'intérêt touristique à part entière.

C'est ce que suggère une autre internaute qui lance "On veut de la lumière et de la couleur dans chaque station. Avoir un décor différent pour chaque station ça serait super cool !"

4. Créer des cartes rechargeables en montants différents et en jours

Oui, comme la Oyster Card à Londres. Alix adorerait avoir "une carte Navigo rechargeable avec plusieurs niveaux de montants au choix (par exemple 5, 10, 20, ou 50 €), qui serait débitée du montant d’un trajet à chaque validation".

Surtout, cette carte n'aurait pas de limite de validité. Derek, lui, estime qu'il serait intéressant de pouvoir recharger sa carte en jours plutôt qu'en période : "Si on vient à Paris pour 1 semaine et qu'on arrive le vendredi soir, on ne peut charger un Navigo que du lundi au dimanche. Résultat: on achète des tickets. On devrait pouvoir acheter un titre valable 7 jours, quel que soit le jour de début de période. Et même choisir le nombre de jours de validité", détaille-t-il.

5. Remplacer la sonnerie de fermeture des rames par une musique

"Ce que je déteste à Paris, c'est la sonnerie stridente quand le train du métro referment ses portes", se plaint cet internaute. "Donc à la place, je propose une musique douce, un signal sonore beaucoup plus agréable pour les oreilles donc moins de stress et moins d'incivilité entre les passagers".

"Remplacer le tuuuuuuuttt par dam dam dam ! Un son plus moderne et plus doux !", poursuit-elle. Peut-être faudrait-il envisager une concertation publique sur la sonnerie en question.

6. Autoriser les correspondance métro-bus

À l'heure actuelle, seules les correspondances bus/bus, bus/tram, tram/tram, métro/métro, métro/RER et RER/RER sont autorisées.

Lady @dior #pardonmadame

Une photo publiée par #sorrynotsorry (@pierremacaigne) le

"La correspondance entre le réseau de surface et le réseau souterrain avec le même ticket "t+" est aujourd'hui interdite. Il est aujourd'hui impossible de faire une correspondance entre le réseau de surface et le réseau souterrain avec le même ticket "t+". Nous souhaitons que les correspondances bus/métro, bus/RER, tram/métro et tram/RER deviennent possibles avec un ticket "t+"", propose un internaute.

Autre idée : la RATP pourrait proposer des tickets non pas valables sur des trajets mais sur des durées de temps précises. Ainsi, à Berlin par exemple, un ticket dure 2h30, ce qui permet par exemple de faire un aller-retour avec le même ticket si le temps imparti n'est pas dépassé.

7. Assurer une connexion Internet aux usagers avec la 4G et/ou le Wifi

Pour continuer à lire Mashable FR même sur la ligne 9, des bornes wifi et/ou la 4G dans le métro pourraient s'avérer bien utiles. On pourrait "installer des bornes de réseau permettant de diffuser les réseaux 3G et 4G dans toutes les stations de métro et RER afin de rester connecté, même sous les tunnels", lance René. Et installer "le Wifi dans les souterrains", ajoute Fatima.

À noter que cette possibilité est déjà testée par la RATP, qui a commencé à mettre 20 minutes de Wifi gratuit à disposition de ses usagers dans les salles d'accueil de Noisy Le Grand (RER A), Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14), St Denis Université (ligne 13) et Val de Fontenay (RER A).

8. Offrir du gel désinfectant pour mains

Pour Béatrice, "il serait judicieux de placer des distributeurs de désinfectant pour main à la sortie du métro. Un peu de gel liquide, vous frottez et magie, vos mains sont stérilisées" car "quand l’hiver approche, les maladies circules dans l’air, mais aussi sous terre. Dans le métro en particulier. Quand on touche un bouton d’ouverture de porte, ou une poignée... les bactéries se transmettent".

"Avec le gaspillage, l'abus, le vol et la dégradation, c'est une mauvaise idée. Si une personne désire du désinfectant, il n'à qu'à en acheter en format poche ou en pocheton", relativise Malek en commentaire.

9. Installer des toilettes gratuites (financées par la pub)

"Au vu de la propreté et après avoir vu des personnes faire leurs besoins dans les couloirs du métro, il serait bon de mettre à disposition des toilettes publiques gratuites", suggère Patrick qui concède que "la mairie de Paris en propose déjà gratuitement" mais "il faut sortir du métro et remettre un ticket pour les non abonnés". 

10. Mettre en place des relais colis dans les stations

Déjà disponible en gare de Montparnasse, ce service pourrait être généralisé et ainsi faciliter la vie de ceux qui commencent trop tôt ou finissent trop tard pour passer à La Poste.

"Je commande beaucoup par Internet ou téléphone et ce serait super pratique si je pouvais récupérer mes commandes quand je pars ou rentre du boulot dans la station près de chez moi. Un super gain de temps !", souhaite Marie-Laure.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine