Accéder au contenu principal

Futur gouvernement Trump : le cabinet des horreurs pour les démocrates

Le sénateur du New Jersey, Chris Christie, et l'ancien maire de New York Rudy Giuliani.
Le sénateur du New Jersey, Chris Christie, et l'ancien maire de New York Rudy Giuliani. AFP

La gauche américaine ne s’est pas encore remise de l’élection de Donald Trump qu'elle envisage déjà avec effroi ce que sera son futur gouvernement. Giuliani, Christie, Bolton, Carson... Tour d’horizon des principaux noms qui circulent.

PUBLICITÉ

Rudy Giuliani

Contrairement à de nombreux grands noms du parti républicain, le charismatique ex-maire de New York a toujours soutenu Donald Trump. Une fidélité qui devrait payer à l'heure de la distribution des postes. Celui de procureur général (ministre de la Justice) tend les bras à Rudy Giuliani, à l’origine de la politique “Tolérance zéro” à New York.

Newt Gingrich

L’ancien leader républicain à la Chambre des représentants est désormais surtout connu pour ses chroniques au vitriol sur les chaînes câblées américaines. Des émissions au cours desquelles il se fait remarquer pour ses propos virulents à l’encontre d'Hillary Clinton et des démocrates. Un franc-parler cher à Donald Trump, qui aurait un temps envisagé de lui proposer le poste de vice-président. Il pourrait finalement hériter du Département d’État (ministère des Affaires étrangères).

Newt Gingrich
Newt Gingrich Jim Watson, AFP

>> Pour voir les images et vidéos sur vos mobiles et tablettes, cliquez ici.

John Bolton

C’est l’autre grand nom qui circule pour le poste de secrétaire d’État. Et autant dire qu’il fait froid dans le dos à de nombreuses diplomaties du monde entier. Il fut l’un des piliers de la doctrine néo-conservatrice, avant de devenir ambassadeur des États-Unis à l’ONU, où il s’est attaché à mettre en œuvre la politique de George W. Bush.

Chris Christie

Le gouverneur du New Jersey promène depuis des mois sa silhouette aux côtés de Donald Trump. Chris Christie a été l'un des principaux membres de l'équipe de campagne du président élu, bien qu'empêtré dans des problèmes judiciaires car il est suspecté d’avoir créé volontairement des embouteillages géants dans son État pour punir un maire qu’il n’apprécie pas. Mais il en faut plus pour répugner Trump. Ce dernier pense lui proposer un poste dans son administration à la Maison Blanche.

Mark Wilson, AFP

Ben Carson

Rival de Donald Trump lors de la primaire républicaine, l’ancien neuro-chirurgien est pressenti au poste de Surgeon General (ministre de la Santé). Et si Ben Carson s’est fait connaître pour ses talents dans les blocs opératoires, il est aujourd’hui une figure de proue de la droite ultra-religieuse. Lors de la campagne, il a ainsi osé une comparaison entre la candidate démocrate Hillary Clinton et Satan…

Ben Carson
Ben Carson Chip Somodevilla, AFP

Steve Mnuchin

Pour le poste de Treasury Secretary (ministre de l’Économie), qui d’autre qu’un ancien de chez Goldman Sachs ? Ils sont quelques-uns à avoir le profil requis, mais le nom qui revient le plus dans la presse américaine est celui de Steve Mnuchin.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.