Accéder au contenu principal
AFRIQUE DU SUD

Afrique du Sud : le Parlement rejette une motion de défiance contre le président Zuma

Un membre du principal parti d'opposition sud-africain se désole, le 10 novembre 2016, du rejet de la motion de défiance déposée par l'Alliance démocratique contre Jacob Zuma.
Un membre du principal parti d'opposition sud-africain se désole, le 10 novembre 2016, du rejet de la motion de défiance déposée par l'Alliance démocratique contre Jacob Zuma. Rodger Bosch, AFP
2 mn

Le Parlement sud-africain a rejeté jeudi une motion de défiance visant le président Jacob Zuma. Le texte avait été déposé par le principal parti d'opposition, qui accuse le président de corruption.

Publicité

Le Parlement sud-africain a rejeté jeudi une motion de défiance visant le président Jacob Zuma, déposée par le principal parti d'opposition, qui l'accuse de corruption.

Les députés ont massivement voté jeudi 10 novembre contre une motion de censure déposée à l'encontre du président Jacob Zuma par l'Alliance démocratique.

La principale formation d'opposition avait déposé ce texte une semaine après la publication d'un rapport de la médiatrice de la République demandant l'ouverture d'une enquête judiciaire dans une affaire de trafic d'influence.

Nominations ministérielles

De riches hommes d'affaires d'origine indienne, membres de la famille Gupta, sont soupçonnés d'avoir profité de leur amitié avec Jacob Zuma pour influencer des nominations ministérielles en Afrique du Sud, qui profiteraient à leurs affaires. Le chef de l'État dément avoir permis aux Gupta d'exercer pareil rôle et la famille incriminée nie toute malversation.

La motion de l'Alliance démocratique (DA) a recueilli 126 voix pour et 214 voix contre dans un vote sans surprise, le Parlement étant largement dominé par le Congrès national africain (ANC), toujours largement loyal au chef de l'État.

Jacob Zuma, qui est âgé de 74 ans, avait déjà fait face à deux motions de censure cette année, pour d'autres affaires. Toutes deux ont été rejetées.

Avec AFP et Reuters
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.