Accéder au contenu principal

La Nouvelle-Zélande frappée par un séisme suivi d’un tsunami

Un signal d'alerte au tsunami sur une autoroute à Wellington dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 novembre..
Un signal d'alerte au tsunami sur une autoroute à Wellington dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 novembre.. Marty Melville, AFP

Un puissant tremblement de terre d'une magnitude de 7,8 a frappé le centre de la Nouvelle-Zélande dimanche 13 novembre, provoquant de nombreux dégâts. Le tremblement de terre a déclenché un tsunami.

PUBLICITÉ

De nombreux Néo-Zélandais ont fui dans la nuit de dimanche à lundi les zones côtières après qu'un séisme de magnitude 7,8, un des plus forts jamais enregistrés en Nouvelle-Zélande, eut secoué juste après minuit leur pays, endommageant des bâtiments et provoquant un tsunami.

Deux personnes sont mortes, a déclaré le Premier ministre, John Key. Selon la police, l'une des deux victimes a été retrouvée dans une habitation de la ville côtière de Kaikoura."Rien ne permet actuellement de dire que le bilan s'alourdira, mais nous ne pouvons pas l'exclure", a-t-il précisé.

L'épicentre de la secousse, d'une magnitude de 7,8 sur l'échelle de Richter, a été enregistré au nord-nord-est de Christchurch, dans l'île du Sud.

Largement ressentie sur l'ensemble du territoire néo-zélandais, la principale secousse, suivie d'une série de fortes répliques, est survenue dans la nuit de dimanche à lundi, juste après minuit, heure locale. Son épicentre a été localisé à 23 km de profondeur et à environ 90 kilomètres au nord de Christchurch, ville dans laquelle un séisme de magnitude 6,3 avait fait 185 morts en février 2011.

Des vagues de deux mètres

Des premières vagues, certaines de deux mètres de haut, consécutives à ce choc tellurique ont touché le littoral, a déclaré le ministère de la Défense civile, avertissant dans un bulletin spécial que d'autres pouvaient suivre. Les sirènes d'alerte au raz-de-marée ont été aussitôt activées sur le littoral de l'île du Sud ainsi que sur la côte est de l'île du Nord. Mais l'alerte au tsunami a ensuite été rétrogradée quelques heures plus tard.

De nombreux endroits du pays se retrouvent sans électricité ni téléphone, et des routes sont coupées par des glissements de terrain. La télévision a montré des images de routes fissurées, de bris de verre et de marchandises tombées des rayons des magasins à Wellington et dans la partie supérieure de l'île du Sud.

Un épicier vivant à Nelson city, dans le nord de l'Ile du Sud, a partagé sur Facebook des photos des dégâts dans son magasin.

Pour voir les images sur votre smartphone ou tablette, cliquez ici.

La Nouvelle-Zélande se trouve à la limite des plaques tectoniques de l'Australie et du Pacifique, zone qui fait partie de la "ceinture de feu" du Pacifique, où jusqu'à 15 000 séismes sont enregistrés chaque année.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.