FRANCE

Notre-Dames-des-Landes : la justice administrative valide les arrêtés autorisant les travaux

Les opposants à l'aéroport ont désormais deux mois pour déposer un recours.
Les opposants à l'aéroport ont désormais deux mois pour déposer un recours. Damien Meyer, Afp

La cour administrative d'appel de Nantes a validé, lundi, les arrêtés préfectoraux autorisant les travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les opposants ont deux mois pour déposer un recours.

Publicité

La cour administrative d'appel de Nantes a donné tort aux opposants au projet
d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), en validant les arrêtés préfectoraux indispensables à sa construction. Le Premier ministre Manuel Valls souhaite que les travaux préparatoires débutent à l'automne prochain.

A lire aussi >> Notre-Dame-des-Landes : vers l'annulation des autorisations de travaux ?

Les opposants ont désormais deux mois pour déposer un recours devant le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative française.

L'arrêt des juges nantais prend le contre-pied du rapporteur public, qui avait estimé lundi dernier à l'audience que le réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes constituait une "alternative avérée" à son transfert à Notre-Dame-des-Landes. "Énorme déception et incroyable surprise, il est rarissime que le rapporteur public soit ainsi désavoué malgré sa précision", a écrit sur son compte Twitter Yannick Jadot, candidat Europe Écologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle.

Le projet d'aéroport du Grand Ouest, soutenu par les collectivités locales et cher à l'ancien Premier ministre et ex-maire (PS) de Nantes Jean-Marc Ayrault, est en suspens depuis l'automne 2012. Son ouverture, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes, était initialement prévue en 2017.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine