Accéder au contenu principal

Notre-Dames-des-Landes : la justice administrative valide les arrêtés autorisant les travaux

Les opposants à l'aéroport ont désormais deux mois pour déposer un recours.
Les opposants à l'aéroport ont désormais deux mois pour déposer un recours. Damien Meyer, Afp

La cour administrative d'appel de Nantes a validé, lundi, les arrêtés préfectoraux autorisant les travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les opposants ont deux mois pour déposer un recours.

PUBLICITÉ

La cour administrative d'appel de Nantes a donné tort aux opposants au projet
d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), en validant les arrêtés préfectoraux indispensables à sa construction. Le Premier ministre Manuel Valls souhaite que les travaux préparatoires débutent à l'automne prochain.

A lire aussi >> Notre-Dame-des-Landes : vers l'annulation des autorisations de travaux ?

Les opposants ont désormais deux mois pour déposer un recours devant le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative française.

L'arrêt des juges nantais prend le contre-pied du rapporteur public, qui avait estimé lundi dernier à l'audience que le réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes constituait une "alternative avérée" à son transfert à Notre-Dame-des-Landes. "Énorme déception et incroyable surprise, il est rarissime que le rapporteur public soit ainsi désavoué malgré sa précision", a écrit sur son compte Twitter Yannick Jadot, candidat Europe Écologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle.

Le projet d'aéroport du Grand Ouest, soutenu par les collectivités locales et cher à l'ancien Premier ministre et ex-maire (PS) de Nantes Jean-Marc Ayrault, est en suspens depuis l'automne 2012. Son ouverture, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes, était initialement prévue en 2017.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.