Découvertes

Après quatre jours et quatre nuits en cage, Rémi Gaillard a récolté plus de 200 000 euros pour la SPA de Montpellier

Rémi Gaillard s'est enfermé pendant quatre jours et quatre nuits dans une cage de la SPA de Montpellier pour récolter des dons en faveur des animaux.
Rémi Gaillard s'est enfermé pendant quatre jours et quatre nuits dans une cage de la SPA de Montpellier pour récolter des dons en faveur des animaux. Facebook Rémi Gaillard

Dans la nuit de lundi à mardi, à deux heures du matin, Rémi Gaillard est sorti de la cage de la SPA de Montpellier dans laquelle il s’était enfermé depuis le 11 novembre.

Publicité

86 heures enfermé, 200 854,80 euros récoltés et 150 chiens et chats adoptés : voilà le bilan en chiffres de l’opération un peu dingue de Rémi Gaillard.

VOIR AUSSI : Un chien revisite "L'Incroyable voyage" en parcourant 386 kilomètres pour retrouver ses maîtres

L’humoriste et Youtubeur aux sketchs parfois controversés avait lancé vendredi 11 novembre à midi le défi "Rémi en cage". Une initiative en faveur des animaux abandonnés pour laquelle Rémi Gaillard avait décidé de s’enfermer dans une cage de la SPA Montpellier, située à Villeneuve-lès-Maguelone, et de ne plus en sortir jusqu’à ce que tous "ses congénères" du refuge, au nombre de 300, soient adoptés ou jusqu’à ce que 50 000 euros soient récoltés. Le tout filmé et diffusé en Facebook Live.

Objectif revu à la hausse

Très vite, le compteur des dons a atteint l’objectif que s’était fixé Rémi Gaillard. Mais plutôt que de sortir de sa cage, le défenseur de la cause animale a revu ses ambitions à la hausse : il a fini par rassembler un montant de plus de 200 000 euros de dons via une cagnotte Leetchi et l’application Bravoloto, qui reversait à la SPA Montpellier 1 centime par grille jouée.

Au cours des quatre jours et quatre nuits passés derrière cette grille de fer, avec juste une promenade quotidienne autorisée de 10 minutes – comme les autres chiens du refuge –, Rémi Gaillard a pu compter sur les visites d’amis et de personnalités parmi lesquelles l’humoriste Nicole Ferroni, l’ancienne maire de Montpellier Hélène Mandroux, ou le président du club de foot de Montpellier, Louis Nicollin. Il a également reçu des messages de soutien du mannequin Estelle Lefébure, du chanteur M. Pokora ou du footballeur Hatem Ben Arfa.

"Le plus dur, c’était les aboiements des chiens la nuit"

Interrogé lundi soir dans Le Grand Journal alors qu’il était toujours en cage, Rémi Gaillard a confié avoir vécu de grosses baisses de moral, notamment la nuit : "Le plus dur, c'était les aboiements des chiens la nuit. C'est une souffrance. Et pour ne pas les entendre, je mettais mes mains sur les oreilles. J'ai peur que ça dure une éternité, j'ai l'impression de devenir fou". L’humoriste aura finalement tenu encore quelques heures de plus, pour quelques milliers d’euros en plus.

Un budget inattendu pour le refuge, qui va permettre "d’isoler le côté nuit des 98 boxs du refuge afin d'y installer le chauffage pour que les chiens soient plus au chaud", a confié Annie Benezech, directrice de la SPA Montpellier ce mardi matin sur France Bleu Hérault. Et de confirmer que 150 chiens et chats ont été adoptés au cours du week-end : "On a eu une recrudescence des abandons cet été. Il fallait que quelqu’un de connu tire la sonnette d’alarme et dise : 'Regardez ce que vous faites'. Et là, la prise de conscience est extrêmement populaire. Le peuple a réagi."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine