Accéder au contenu principal

Vidéo : à Dakar, les dessous de la libération de Karim Wade

Karim Wade lors de son arrestation en avril 2013 à Dakar.
Karim Wade lors de son arrestation en avril 2013 à Dakar. archives AFP

Karim Wade, le fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, condamné pour enrichissement illicite, subit-il un exil forcé après la grâce accordée par le nouveau président Macky Sall ? France 24 recueilli la réaction des deux parties à Dakar.

PUBLICITÉ

Les dessous de la libération de Karim Wade, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, font les gros titres au Sénégal. Dans un article publié lundi 14 novembre, l’hebdomadaire Jeune Afrique revient sur la remise en liberté de celui qui est également l'ancien ministre de la Coopération et des Transports d'Abdoulaye Wade.

Libéré il y a 5 mois après une grâce du président Macky Sall, il reste condamné pour enrichissement illicite et vit actuellement au Qatar. Mais selon ses proches, il subit un exil forcé et n'a pas le droit de s'exprimer, ce que dément le gouvernement sénégalais. Le porte-parole du gouvernement rappelle que Karim Wade reste condamné pour enrichissement illicite, mais qu'il est libre de ses mouvements et de ses paroles.

À Dakar, notre journaliste Sarah Sakho a recueilli la réaction de son avocat et des autorités sénégalaises.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.