Accéder au contenu principal

Ligue des champions : le Real et Monaco soulagés, l'exploit pour Dortmund et Leicester

Le Borussia Dortmund a signé une victoire historique face au Legia Varsovie (8-4).
Le Borussia Dortmund a signé une victoire historique face au Legia Varsovie (8-4). Patrick Stollarz, AFP

Soirée à rebondissements sur les pelouses européennes, où cinq nouveaux clubs, ont validé leur billet pour les 8e de finale de la Ligue des champions. Et le Borussia Dortmund a signé un succès historique face au Legia Varsovie (8-4).

PUBLICITÉ

Et de dix ! On connait désormais l’identité de dix des seize qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mardi 22 novembre, l'AS Monaco, le Bayer Leverkusen, le Real Madrid, Leicester et la Juventus Turin ont rejoint Arsenal, le PSG, l’Atletico Madrid, le Bayern Munich et le Borussia Dortmund, qui avaient déjà validé leur billet.

Une soirée marquée par les succès des deux clubs français en lice, Lyon et Monaco, mais aussi par le score fleuve de la rencontre Borussia Dortmund – Legia Varsovie, conclue sur un 8-4 historique. Avec sept buts inscrits en 32 minutes, un record, les 22 acteurs ont même effacé des tablettes la marque la plus prolifique de l’histoire de la compétition, qui avait été établi par l'AS Monaco face à La Corogne en 2003 (8-3). Retour sur les huit rencontres de la soirée, marquée par un total impressionnant de 28 buts.

• Groupe E : l’AS Monaco s’offre un billet pour les huitièmes

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’AS Monaco n’a pas galvaudé sa saison européenne. Au terme de la cinquième journée, les Monégasques sont d’ores et déjà assurés de terminer premiers de la poule E de la Ligue des champions. Un beau succès entériné grâce à une victoire solide à Louis-II, face à Tottenham (2-0).

Les Monégasques, qui s’offrent donc un printemps européen avec brio, seront accompagnés en huitièmes par le Bayer Leverkusen. Les Allemands, malgré une belle prestation face au CSKA Moscou, avaient concédé le nul (1-1) un peu plus tôt dans la journée. Ils valident tout de même leur billet pour la prochaine phase.

• Groupe F : Dortmund cartonne, le Real assure l’essentiel

Même si l’enjeu était moins important que sur d’autres terrains européens, le spectacle était bel et bien au rendez-vous à Dortmund, où le Borussia accueillait le Legia Varsovie. Et comme face au Real Madrid, début novembre (3-3), les Polonais n’ont pas fermé le jeu. Au final, une rencontre tout simplement historique, puisque les Allemands se sont finalement imposés sur le score de 8-4, nouvelle marque de référence dans l’histoire de la compétition. Une victoire qui permet à Dortmund de conserver la tête du groupe.

L’autre rencontre de cette poule n’a pas accouché du même scénario. Sur la pelouse du Sporting Portugal, le Real Madrid avait pour mission de maintenir son adversaire du soir à distance, et les hommes de Zinedine Zidane ont eu toutes les peines du monde à faire le travail. Une victoire décrochée par la plus petite des marges (2-1), grâce à un but de Benzema dans les dernières minutes, et malgré un adversaire réduit à dix durant près d’une demi-heure. Le Real conserve malgré tout une chance d’arracher la première place du groupe, mais les Merengue n’auront pas le droit à l’erreur contre le Borussia lors du dernier match de poule.

• Groupe G : première historique pour Leicester

Pour sa première participation à la Ligue des champions, Leicester a réalisé un exploit particulièrement rare dans l’histoire de la compétition en décrochant son billet pour les huitièmes de finale. Une performance qui n'avait été réalisée qu'une fois auparavant, par Malaga lors de la saison 2012-13. Le champion d’Angleterre en titre, pourtant mal embarqué en Premier League, a composté son billet face au FC Bruges (2-1).

La lutte pour la deuxième place reste ouverte, puisque le FC Porto et le FC Copenhague n'ont pas réussi à se départager (0-0). Avantage tout de même aux Portugais, qui comptent deux points d'avance au classement.

• Groupe H : pour Lyon l’espoir, pour Séville le cauchemar

La soirée avait particulièrement bien débuté pour le FC Séville. Devant leur public, les hommes de Jorge Sampaoli ont réalisé une première demi-heure parfaite, en ouvrant le score et en dominant largement les débats. L’expulsion de Vazquez à la 32e minute a tout changé. Réduits à dix, les Sévillans ont souffert, reculé et plié juste avant la pause, avant de craquer par deux fois en toute fin de match (1-3). Une défaite qui offre à la Juve sa qualification pour les huitièmes.

Pour Séville, en revanche, il faudra patienter. Non contents d’avoir laissé filer une rencontre cruciale, les Espagnols ont également déploré le court succès de l’Olympique Lyonnais sur la pelouse du Dinamo Zagreb (0-1). Une victoire qui permet aux Gones de s’offrir une finale, le 7 décembre prochain, puisqu’ils recevront le FC Séville au Parc OL. Et une victoire pourrait suffire au bonheur de Lacazette et ses coéquipiers.

Pour revivre notre direct de la 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions sur vos mobiles et tablettes, cliquez sur ce lien.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.