Accéder au contenu principal
Découvertes

Des scientifiques ont créé un patch qui analyse le niveau d'hydratation du corps

Northwestern University
Texte par : Majda ABDELLAH
3 mn

Des scientifiques de l'université de l'Illinois ont conçu un patch flexible qui, une fois collé à la peau, permet d'analyser la transpiration. Objectif : savoir à quel moment son corps a besoin d'eau.

Publicité

Après les trackers de fitness capables de mesurer notre nombre de pas ou notre fréquence cardiaque, place à un nouveau gadget santé : le patch hydratation.

VOIR AUSSI : Des scientifiques ont créé une clé USB capable de dépister le virus du VIH

Conçu par des scientifiques américains de l’université de l’Illinois, il se colle à la peau, au niveau de l’avant-bras ou du bas du dos, pour analyser la sueur et mesurer les taux de glucose, de sodium, de potassium, de magnésium, de calcium… Bref, un véritable test de laboratoire à porter sur soi pour contrôler son niveau d’hydratation toute la journée. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Science Translational Medicine, le 23 novembre.

"Il s’agit d’une technologie permettant de collecter des informations précises, de capturer et d’analyser les biomarqueurs de la transpiration", a affirmé John Rogers, scientifique qui a participé à l’étude. Concrètement, le patch aspire la sueur avant que quatre petits réservoirs contenant des enzymes réagissent à son contact en changeant de couleur. Une appli smartphone permet in fine, via la caméra, de lire les couleurs et ainsi déterminer le niveau d'hydratation de l'organisme.

Contre les crampes musculaires

Un système d’abord pensé pour les sportifs de haut niveau qui leur permettrait, entre autres, d’éviter les crampes musculaires et autres déchirures en buvant une gorgée d’eau au bon moment.

Des tests ont déjà été effectués avec un groupe de cyclistes volontaires dans l’Arizona. Le gadget est également en cours de test au sein de l'armée de l'air américaine et d'une entreprise de boissons énergétiques.

Si les premiers résultats ont été concluants et donnent une fiabilité comparable à celle des analyses réalisées en laboratoires, l’équipe de scientifique travaille désormais à améliorer l’interface du patch en la rendant plus lisible.

La commercialisation de ce nouveau gadget santé est prévue pour 2019. Vendu à un prix que les scientifiques souhaitent abordable, il sera jetable et disponible à l’unité.  

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.