Accéder au contenu principal
Le débat

Délit d'entrave numérique à l'IVG : un frein à la liberté d'expression ?

Le gouvernement veut rendre possible les poursuites contre les sites internet qui cherchent à dissuader les femmes d'avorter en diffusant de fausses informations sur l'IVG. La majorité souhaite pénaliser ces sites en les rendant coupables de délit d'entrave numérique à l'interruption volontaire de grossesse. La droite a, elle, décidé de voter contre le texte considérant qu'il porte atteinte à la liberté d'expression.

PUBLICITÉ

Émission préparée par Élise Duffau, Cécile-Charlotte Bernet et Louma Sanbar.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.