Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Mouvement des "gilets jaunes" : le carburant des extrêmes ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Claude Juncker : "Nous entretenons des relations difficiles avec l’administration Trump"

En savoir plus

FOCUS

23 millions de candidats, 127 000 postes : Indian Railways recrute !

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Enrico Letta : "Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Durpaire et nos ancêtres pas si Gaulois

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manou Gallo, un nouvel album groove et funk à la sauce ivoirienne

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Lille: Ryad le jardinier, le bio au quartier

En savoir plus

L’invité du jour

Riad Sattouf : "La BD est le moyen d'expression le plus puissant"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Daniel Kretinsky, le milliardaire tchèque à l'assaut de la presse française

En savoir plus

Découvertes

Le festival de Sundance crée une catégorie dédiée aux films sur le climat pour son édition 2017

© CHRIS PIZZELLO/INVISION/AP | Robert Redford en pleine conférence de presse, le jour de l'ouverture du festival Sundance 2015.

Texte par Charlotte VIGUIÉ

Dernière modification : 01/12/2016

Le festival du film de Sundance se tiendra du 19 au 29 janvier 2017 dans l'Utah, aux États-Unis. Pour cette édition, le fondateur Robert Redford a décidé de mettre en avant un sujet cher à son cœur : le changement climatique.

Le changement climatique est un sujet cher à Robert Redford, ce sera donc en 2017 un sujet cher au festival du film de Sundance.

VOIR AUSSI : Une crevasse dans la banquise de l'Antarctique pourrait présager un effondrement de la calotte polaire

Le festival a révélé mercredi 30 novembre sa sélection officielle de l'édition 2017, qui aura lieu du 19 au 29 janvier prochain. Et si la catégorie documentaire va faire parler d'elle, avec des films traitant de sujets sociétaux graves (comme les émeutes de Ferguson), une nouvelle catégorie risque de lui voler la vedette : la catégorie Nouveau Climat.

Les œuvres sélectionnées dans cette nouvelle section apparaissent dans d'autres catégories (U.S. Documentary ou World Cinema Documentary). Il s'agit donc d'une catégorie "optionnelle", afin de marquer le coup et de créer le débat. John Cooper, directeur du festival, a confié au Hollywood Reporter que le changement climatique et les problèmes environnementaux avaient été à peine évoqués durant la campagne présidentielle américaine.

Les films sélectionnés traitent de sujets divers : "Water & Power : A California Heist" parle des jeux de pouvoir qui s'établissent en Californie autour de l'eau, "Chasing Coral" suit des scientifiques qui tentent d'empêcher la disparition du corail, "Plastic China" s'intéresse aux infrastructures de recyclage présentes en Chine.

"Mon propre engagement vis-à-vis du climat a commencé il y a plus de 40 ans. L'urgence que j'ai senti n'a fait que grandir, au fur et à mesure des conséquences graves et réelles du dérèglement climatique", expliquait Robert Redford en mai 2016.

Un engagement écologique de plus en plus visible

Et cet attachement du fondateur du festival au combat écologiste a imprégné l'événement. En mai 2016 déjà, la Sundance Institute annonçait une série de bourses accordées à des projets de films sur l'environnement, financées par plusieurs fondations comme la Rockefeller Foundation ou la Code Blue Foundation.

"Nous voulons que ce soutien stimule la prochaine vague de films indépendants invitant à agir pour le combat le plus urgent de notre époque : la santé durable de notre planète", soutient Robert Redford.

Cet attachement à la défense de l'environnement se voit aussi à travers de nombreux films, pour qui le festival Sundance a été un véritable tremplin. C'est grâce à cet événement très suivi dans le monde que le documentaire écolo d'Al Gore, "Une vérité qui dérange", a ainsi connu un succès mondial.

Pour 2017, les organisateurs souhaitaient simplement ménager un moment, pendant le festival, pour débattre du changement climatique. "Nous avons ensuite découvert qu'il y avait beaucoup de films sur le sujet !", explique John Cooper au LA Times. Face à la diversité et la complexité du thème choisi, l'initiative prend alors de l'ampleur. Les organisateurs eux-mêmes avouent que le programme est bien plus conséquent que ce qu'ils imaginaient.

"Mais nous avons simplement suivi les réalisateurs et leurs productions, comme nous le faisons toujours."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 01/12/2016