Accéder au contenu principal

France : l’auteur de BD Gotlib, père de Gai-Luron, est mort à 82 ans

Marcel Gottlieb, plus connu sous son nom d'artiste Gotlib, dans son atelier parisien, le 4 mai 2005.
Marcel Gottlieb, plus connu sous son nom d'artiste Gotlib, dans son atelier parisien, le 4 mai 2005. François Guillot, AFP

L’auteur de bandes dessinées Marcel Gotlib est décédé à l’âge de 82 ans, dimanche, à son domicile en banlieue de Paris. Il était notamment le père des personnages de Gai-Luron, Hamster Jovial et Pervers Pépère.

PUBLICITÉ

Gotlib, l’auteur de bandes dessinées, père de Gai-Luron, de Hamster Jovial et de Pervers Pépère, est mort dimanche 4 décembre à l’âge de 82 ans, ont annoncé les éditions Dargaud. Le dessinateur "est décédé brutalement à son domicile dans les Yvelines", a précisé l'éditeur.

"Les millions de lecteurs ayant appris à rire dans les pages de la ‘Rubrique à brac’, des ‘Dingodossiers’ ou de ‘Gai-Luron’ perdent un humoriste fascinant, un dessinateur virtuose, un touche-à-tout iconoclaste et un ami cher qui parvenait à provoquer le rire à la moindre de ses pages", a ajouté Dargaud.

Né en 1964 dans l'hebdomadaire Vaillant (l'ancêtre de Pif Gadget), Gai-Luron, un Droopy à la française, est sans doute le personnage auquel on associe immédiatement Gotlib.

Au départ, ce devait être un personnage de passage. Le chien du père Laglume, un voisin des enfants Nanar et Piette, les vrais héros de la série. Les deux enfants ont un renard, Jujube, qui tente désespérément de faire rire le cabot. Peine perdue, ce chien ne rit jamais (ou presque).

Les lecteurs sont séduits par ce curieux clébard dont le passe-temps favori est la sieste. Les autres personnages de la série s'effacent progressivement. Seul reste Jujube, principale victime des gags hilarants imaginés par Gotlib. Plus tard viendront de nouveaux personnages : une souris insolente et surtout l'irrésistible Belle-Lurette dont est secrètement amoureux Gai-Luron.

Révolution dans la bande dessinée

"De ‘Pilote’ à ’Fluide glacial’, il a révolutionné la façon de faire de la bande dessinée, faisant rentrer un non-sens britannique et une irrésistible façon de se moquer de tout dans les foyers français. Marcel Gotlib était un génie, un maître, un ami, et c'est bien la première fois qu'il ne nous fait pas rire", dit encore Dargaud.

À la fois dessinateur et scénariste, Marcel Gottlieb – son nom sera francisé plus tard – était né à Paris en 1934 dans une famille d'origine juive hongroise.

Il a travaillé avec Franquin, René Goscinny, Albert Uderzo et Mandryka. Avec ce dernier et Claire Bretécher, il a fondé le journal "L'Écho des savanes" en 1972. Gotlib a également lancé sa propre revue en 1975, "Fluide glacial".

Sur internet, les hommages se sont multipliés dimanche dès l'annonce de sa mort.

>> Pour voir les images et vidéos sur vos tablettes et mobiles, cliquez ici.

Avec AFP
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.