Accéder au contenu principal

En images : un impressionnant nuage de pollution recouvre Paris

Le ciel de la capitale française sous une couche de particules fines polluant l'air, le 5 décembre 2016.
Le ciel de la capitale française sous une couche de particules fines polluant l'air, le 5 décembre 2016. Thomas Samson, AFP

Paris et sa banlieue étaient toujours couverts par un voile de pollution mercredi 7 novembre, ce qui a mené à la reconduction du dispositif de circulation alternée. Le dépassement du seuil d'alerte pollution aux particules dure depuis le 2 décembre.

Publicité

Pour la deuxième journée consécutive, face à la persistance de la pollution de l'air, la circulation alternée est prolongée mercredi 7 décembre dans Paris et sa banlieue.

La préfecture de police de Paris avait annoncé mardi après-midi qu'elle reconduisait le dispositif, auquel la capitale a eu recours quatre fois seulement en vingt ans. Il pourra être "renouvelé jeudi si les taux de concentration constatés mercredi le justifient", a précisé le préfet Michel Cadot.

{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}
{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

Le "dépassement du seuil d'alerte pour la pollution aux particules", soit une concentration supérieure à 80 microgrammes/m3 de particules fines dans l'air, dure depuis le 2 décembre, soit près d'un semaine, selon Airparif, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air dans la capitale.


Seules les plaques impaires circulent

Entre 5 h 30 et minuit mercredi 7 (jour impair), seuls les véhicules dont le numéro sur la plaque d'immatriculation est impair pourront donc circuler ainsi que ceux qui font du covoiturage ou bénéficient d'une des nombreuses dérogations, a indiqué la préfecture.

Les transports en commun seront de nouveau gratuits mercredi, de même que le stationnement résidentiel ou les services vélib' et Autolib' pour les nouveaux usagers à la journée.

Toutefois, la liaison du RER B entre Aulnay-sous-Bois et l'aéroport de Roissy, totalement interrompue en raison d'une panne de caténaire depuis mardi matin ne reprendra progressivement qu'à partir du "milieu de matinée mercredi", selon la SNCF. Cette ligne transporte près de 900 000 voyageurs par jour.

Pour la première fois, elle a affrété deux TGV pour faire gratuitement la navette entre la Gare du Nord et Roissy.  Parallèlement 40 cars de substitution ont desservi toutes les gares entre Aulnay-sous-Bois et Roissy ; et 200 agents supplémentaires ont été appelés à la rescousse pour informer le public pendant les heures de pointe mardi soir.

Par ailleurs les mesures de réduction de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les grands axes routiers d'Île-de-France et d'obligation de contournement pour les poids-lourd en transit continueront à s'appliquer mercredi.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.