Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Demain on arrête de respirer"

Capture d'écran France 24

À la une ce vendredi, ce pic de pollution qui fait suffoquer la France. Entre prédictions alarmistes et accusations de mauvaise gestion, les journaux préconisent un plan d’action publique. Condamné à trois ans de prison ferme pour fraude fiscale et blanchiment, l’ancien ministre des Finances Jérôme Cahuzac incarne désormais la fin de l’impunité en politique. En France, alors que le civisme et les bonnes manières font leur retour, pas d’impunité non plus pour les "fausses victimes d'attentat".

Publicité

"Demain on arrête de respirer". Comme Libération, plusieurs journaux dressent un constat alarmant des mesures prises ces derniers jours pour lutter contre le pic de pollution à Paris et sa petite couronne. Pour Le Parisien, c’est un "pansement sur une jambe de bois". Pourtant, il y a urgence.

"La pollution tue autant que l’alcool" décrypte La Croix, arguant de 50 000 décès par an en France. Selon le quotidien catholique, "l’exposition chronique à long terme est la plus dangereuse et meurtrière", comme pour le tabac. Dans son édito, Le Monde parle d’un Pékin-sur-Seine et d’une pollution atmosphérique qui deviendra bientôt "le scandale sanitaire" de demain. Face au problème, "la France est désarmée" constate le quotidien, dénonçant "l’inertie des pouvoirs publics", tandis que le journal libéral L’Opinion cible, de son côté, le silence coupable du gouvernement et appelle à la mise en place d’un plan d’action clair au niveau des pouvoirs publics.

Par ailleurs, la presse française commente largement le jugement dans l’affaire Jérôme Cahuzac. Condamné à trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité pour fraude fiscale et blanchiment, l’ancien ministre des Finances est aux "portes de la prison", titre Le Parisien. Pour L’Opinion, c’est "la fin de l’impunité pour les politiques". Le journal libéral souligne qu'il a reçu la plus lourde peine infligée à un responsable politique en France depuis 20 ans. Médiapart, à l’origine du scandale, se félicite. L’affaire Cahuzac est "un mal pour un bien". Elle a permis notamment de créer le Parquet national financier et la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

L’Humanité, lui, ne veut pas crier victoire trop vite. L’ancien ministre a fait appel. Ce jugement restera donc "le jour où Cahuzac a échappé à la prison", titre le journal communiste. La justice a également eu la main lourde pour d’autres justiciables. Un couple indemnisé pour avoir fait croire qu’il était au Stade de France le 13 novembre 2015 a été condamné à six ans de prison, dont trois fermes, et au remboursement des 60 000 euros perçus. Trop gourmands, ils ont été démasqués lorsqu’ils ont récidivé pour l’attentat de Nice. Aujourd’hui, plus que jamais en France, mieux vaut avoir un comportement exemplaire et savoir faire preuve de politesse. C’est la qualité la plus appréciée des Français, rappelle Le Figaro, citant un sondage Kantar TNS de 2010... C'est même ce qui aurait permis à François Fillon de remporter la primaire de son parti. Grâce à son "style policé, tout en retenue", il a séduit les Français, assure le quotidien de droite. À méditer...

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.