Accéder au contenu principal
Découvertes

Wonder Woman virée de son poste d’ambassadrice des droits des femmes à l’ONU

Wonder Woman, ambassadrice honoraire pour l'émancipation des femmes et des filles, sur l'affiche officielle de l'ONU.
Wonder Woman, ambassadrice honoraire pour l'émancipation des femmes et des filles, sur l'affiche officielle de l'ONU. ONU

Il y a quelques semaines, l’ONU avait nommé Wonder Woman ambassadrice honoraire pour le droit des femmes. Mais face aux critiques, l’ONU vient de plier et l’héroïne de DC Comics va perdre son titre.

Publicité

Wonder Woman aurait dû être le visage du combat de l’ONU pour l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes à travers le monde. Mais la super-héroïne va se voir retirer son titre d’ambassadrice honoraire.

VOIR AUSSI : Qui est Gal Gadot, la Wonder Woman du film "Batman vs Superman" ?

Un porte-parole de l’ONU a confirmé à l’agence de presse Reuters que Wonder Woman quitterait ses fonctions au sein de l’organisation ce vendredi 16 décembre, deux mois seulement après sa "nomination" lors d’une cérémonie officielle en présence de Ban-Ki Moon, des actrices Lynda Carter et Gal Gadot, et de la présidente de DC Entertainment, Diane Nelson, une filiale des studios Warner Bros. qui produit le prochain film "Wonder Woman".

Si l’ONU revient finalement sur son choix d’ambassadrice pour l’égalité des sexes en 2017, c’est parce que les critiques ont été virulentes. Une pétition en ligne a recueilli près de 45 000 signatures, arguant que "si les créateurs originaux avaient peut-être l’intention de représenter Wonder Woman comme une femme guerrière et indépendante défendant un message féministe, la réalité est que la représentation actuelle est celle d’une femme blanche, à forte poitrine et aux proportions irréalistes".

Le jour de la cérémonie officielle nommant Wonder Woman ambassadrice de la campagne internationale "pour l’égalité des sexes et l’émancipation de toutes les femmes et les filles", une douzaine d’employés de l’ONU avait aussi manifesté devant le siège de l’organisation à New York. Des protestations qui ont fini par faire plier l’ONU.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.