Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

France 24 en Libye : les migrants débarqués du Nivin dans le port de Misrata

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Alain Juppé : "Les réformes de la fiscalité écologique sont nécessaires"

En savoir plus

LE DÉBAT

Affaire Carlos Ghosn : dérive solitaire ou lutte de pouvoir ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

RD Congo : coup d'envoi de la campagne à un mois de la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13-Novembre, jugé en appel

En savoir plus

FOCUS

Le chlordécone, poison pour les terres et les corps en Martinique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zahia Ziouani, la "maestra" pour qui rien n’est impossible

En savoir plus

L’invité du jour

Stéphane Bourgoin : "Les serial killers cherchent à devenir l’égal de Dieu"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Affaire Carlos Ghosn : quel avenir pour l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

En savoir plus

Culture

Cinéma : le prix Louis Delluc décerné à "Une vie" de Stéphane Brizé

© Michaël Crotto, TS Productions | Judith Chemla, héroïne de "Une vie", l'adaptation du roman éponyme de Guy de Maupassant signée Stéphane Brizé.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/12/2016

Adaptation du célèbre roman de Guy de Maupassant, "Une vie" du réalisateur Stéphane Brizé a reçu le prix Louis Delluc, sorte de "Goncourt pour le cinéma". Le prix du meilleur premier film revient à "Gorge cœur ventre" de Maud Alpi.

Après "Fatima" en 2015, c'est de nouveau un portrait de femme qui s'est vu décerner le prix Louis Delluc cette année. Mercredi 14 décembre, le jury de cet équivalent du Goncourt pour le cinéma a honoré "Une vie", délicate adaptation de la nouvelle de Maupassant par Stéphane Brizé. 

Après "La Loi du marché", film social cinglant sur la brutalité du monde du travail, Stéphane Brizé signe un film à la facture classique, qui restitue la Normandie boueuse de Maupassant et la brutalité d'un destin féminin au XIXe siècle.

Jeanne, magnifiquement incarnée par la comédienne Judith Chemla, sort tout juste du pensionnat lorsqu'elle tombe amoureuse de Julien (Swann Arlaud), un jeune vicomte local. L'héroïne ira de déconvenue en trahisons dans ce mariage avec un être brutal, à mille lieues de ses rêves de jeune fille.

"Gorge coeur ventre" également récompensé

Le prix Louis Delluc du premier film a été décerné à "Gorge cœur ventre", une fiction de Maud Alpi qui met en scène un jeune homme en marge de la société, ayant pour seul compagnon un chien et qui travaille dans un abattoir.

Le film, tourné dans un véritable abattoir, s'éloigne toutefois du documentaire par son parti pris esthétique et des scènes nocturnes imprégnées de fantasmagorie.

Avec AFP
 

Première publication : 14/12/2016

  • CINÉMA

    "Moi, Daniel Blake" : la Palme d’or militante d’un Ken Loach en colère

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Kirk Douglas, les 100 ans d'une légende de cinéma

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Cinéma : "La Fille de Brest", "Sully", "Snowden"... la revanche des héros ordinaires

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)