Accéder au contenu principal

Venezuela : Maduro prolonge la validité des billets de 100 bolivars

Nicolas Maduro à Caracas, le 17 décembre 2016.
Nicolas Maduro à Caracas, le 17 décembre 2016. Federico Parra, AFP

Après deux jours d'intenses manifestations, le président vénézuélien fait temporairement marche arrière. Nicolas Maduro a décidé de prolonger jusqu'au 2 janvier la validité des billets de 100 bolivars.

Publicité

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a décidé samedi 17 décembre de prolonger jusqu'au 2 janvier la validité des billets de 100 bolivars, dont le retrait brutal avait provoqué plusieurs manifestations de colère et tentatives de pillage dans le pays en profonde crise économique.

Le président socialiste avait annoncé par surprise il y a une semaine le retrait sous trois jours des coupures de 100 bolivars (0,15 dollar), utilisées dans les trois quarts des transactions en liquide, et donné alors jusqu'au 20 décembre aux habitants pour rendre leurs vieux billets.

Depuis lundi dernier, la plupart des commerces les refusaient. Dans un pays où 40 % de la population n'a pas de comptes bancaires, de nombreux Vénézuéliens se sont subitement trouvés sans moyens de paiement pour régler leurs achats de nourritures, de carburants ou de Noël. De longues files d'attente se sont aussitôt formés aux guichets des banques, des magasins ont été pillés tandis que des manifestations anti-gouvernementales ont éclaté dans tous le pays.

Le gouvernement espérait qu'à partir de jeudi des pièces de monnaie se déclinant en 50 et 100 bolivars et des billets de 500 bolivars pourraient être mis en circulation, puis ceux de 1 000 à 20 000 bolivars, mais leur arrivée s'est fait attendre, nourrissant la colère de milliers de Vénézuéliens.

Le chef de l'État a imputé ce retard à un sabotage international "de l'empire". Nicolas Maduro avait justifié la suppression des billets de 100 bolivars au nom de la lutte contre les mafias et les contrebandiers.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.