Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

FOCUS

Une présence jihadiste, mais pas d'attentat : le cas singulier de l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"ONU : multilatéralisme vs. souveraineté"

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le cap Bon sous les eaux

En savoir plus

Moyen-Orient

Scandale des mines en Guinée : Beny Steinmetz placé en résidence surveillée en Israël

© Jacj Guez, AFP (illustration) | Le placement en résidence surveillée de Beny Steimetz, 60 ans, court jusqu'au 2 janvier.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/12/2016

Le milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz a été interpellé lundi à Tel Aviv par la police puis placé en résidence surveillée dans le cadre d'une affaire de corruption pour l'obtention de gisements miniers en Guinée.

Le milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz a été arrêté, lundi 19 décembre à Tel Aviv, dans le cadre d'une affaire de corruption présumée pour l’obtention de gisements miniers en Guinée. Il a été relâché après plusieurs heures d'interrogatoire puis placé en résidence surveillée jusqu’au 2 janvier.

>> À lire sur France 24 : "Exclusif : la ruée vers le minerai de fer de Simandou éclabousse la présidence guinéenne"

Le groupe minier Beny Steinmetz Group Resources (BSGR), filiale minière de la holding familiale Steinmetz, a fait état de cette arrestation dans un communiqué, et souligné que les allégations de versements de pots-de-vin et de corruption avancées dans cette affaire sont sans fondement.

Un des avocats de BSGR, Yuval Sasson, agissant aussi au nom de Beny Steimetz, a estimé que ce nouveau développement était la conséquence d'une "investigation menée par le gouvernement guinéen afin d'exproprier BSGR de ses droits d'exploitation minière".

BSGR précise que l'investigation a été lancée à l'origine par la justice guinéenne, avec l'aide d'enquêteurs de la police aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Suisse. Le groupe, basé à Guernesey, présente Beny Steinmetz comme un "conseiller".

>> À lire sur France 24 : "Un banquier français au cœur du scandale des mines en Guinée"

En Guinée, le président Alpha Condé s'est lancé dans une entreprise de remise à plat du système des concessions minières dans son pays et cherche à savoir comment BSGR a obtenu en 2008 les droits d'exploitation d'un des plus importants gisements de minerai de fer au monde, à Simandou. Mais selon des enregistrements que France 24 s'est procurés, le recours aux intermédiaires et aux commissions auquel le président entendait mettre un terme est toujours en pratique.

Un ancien ministre des Mines, Mahmoud Thiam, a été arrêté à New York la semaine dernière. Il est soupçonné d'avoir touché des pots-de-vin liés à l'exploitation minière dans son pays.

Avec Reuters
 

Première publication : 19/12/2016

  • GUINÉE

    Guinée : la Cour constitutionnelle valide la réélection d'Alpha Condé

    En savoir plus

  • GUINÉE

    Un banquier français au cœur du scandale des mines en Guinée

    En savoir plus

  • GUINÉE

    Guinée : la ruée vers le minerai de fer de Simandou éclabousse la présidence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)