Découvertes

Comment un GIF connu pour sa dangerosité a failli coûter la vie à un journaliste anti-Trump

Capture d'écran / MSNBC

Le journaliste et auteur Kurt Eichenwald a été victime jeudi 15 décembre d'une crise d'épilepsie. En cause, un GIF réputé pour sa dangerosité auprès des gens souffrant de troubles neurologiques. Celui-ci lui avait été directement adressé sur Twitter.

Publicité

Entre de mauvaises mains, un GIF peut se transformer en arme. Et le journaliste américain Kurt Eichenwald, connu pour avoir écrit l'ouvrage à succès "The Informant" adapté au cinéma en 2009 par Steven Soderbergh, en a fait l'amère expérience.

VOIR AUSSI : Facebook face au casse-tête de la modération des vidéos violentes

Jeudi 15 décembre, alors qu'il consultait son compte Twitter depuis son domicile, ce collaborateur de Vanity Fair et de Newsweek a fait une crise d'épilepsie à cause d'un tweet qui lui était personnellement destiné.

Celui-ci comportait un GIF connu pour sa capacité à déclencher des troubles épileptiques chez n'importe quelle personne (c'est pourquoi nous ne l'intégrerons pas à cet article). En voici une capture d'écran, agrémentée par l'auteur du tweet d'un message adressé à Kurt Eichenwald : "Tu mérites de faire une crise cardiaque."

L'expéditeur du GIF, un certain @jew_goldstein, a vu son compte Twitter suspendu dans la foulée. Et cette sanction risque de ne pas être la dernière. Conscient qu’il aurait pu perdre la vie, Kurt Eichenwald a décidé de contre-attaquer. Il a porté plainte auprès de la police et espère apprendre l’identité de son agresseur afin d'entamer des poursuites pour crime fédéral. 

Mais pourquoi cet internaute a-t-il commis un tel acte ? La réponse est à chercher du côté d’un débat télévisé qui a opposé Kurt Eichenwald au journaliste Tucker Carlson, le jour même de l'envoi du tweet. Sur l’antenne de Fox News, les deux hommes avaient férocement débattu sur la manière dont le journaliste critiqué Donald Trump et sa future administration. Après ces échanges, des twittos ont ainsi attaqué Kurt Eichenwald. Et parmi eux, l’expéditeur du fameux GIF.

"Nous sommes consternés par le fait de voir quelqu’un agir de cette manière afin de provoquer une crise chez une autre personne [...] L'épilepsie peut engendre de terribles séquelles ou dans le pire des cas, la mort", a déclaré Simon Wigglesworth, le directeur de l’association Epilepsy Action, dans des propos rapportés par la BBC. Dans le monde, 50 millions d'individus sont épileptiques. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine