Accéder au contenu principal
Découvertes

Un professeur à la retraite affirme avoir trouvé la forteresse du roi Arthur en Angleterre

Le roi Arthur (Richard Harris) épouse la reine Guenièvre (Vanessa Redgrave) dans le film Camelot (1967).
Le roi Arthur (Richard Harris) épouse la reine Guenièvre (Vanessa Redgrave) dans le film Camelot (1967). John Springer Collection, Corbis, Getty Images
Texte par : Chloé ROCHEREUIL
5 mn

Depuis plus d'un millénaire, la légende arthurienne continue d'obséder historiens et archéologues. Peter Field, un professeur à la retraite, prétend de son côté avoir retrouvé le Camelot du roi Arthur, autrement dit le fort où il aurait vécu.

Publicité

Il aurait conquis l’Irlande, l’Écosse, la Gaulle, vaincu les Romains et réuni des centaines de chevaliers à ses côtés. Le roi Arthur avait tout pour être une solide figure de l’Histoire, et pourtant son parcours n'en est resté à jamais que légendaire.

VOIR AUSSI : Le site de Stonehenge aurait d'abord été érigé au Pays de Galles, et non dans le Wiltshire

Mentionné pour la première fois dans "Le Roman de Brut" de Robert Wace en 1155, soit plus de 500 après la période où il aurait vécu, le roi Arthur a nourri l'imaginaire d'écrivains, poètes et réalisateurs pendant près d'un millénaire. Depuis Robert Wace, les archéologues et les historiens s’évertuent à retracer le chemin et apporter des preuves physiques de l’existence du mystérieux roi et de sa légende celtique, en vain.

Mais Peter Field, lui, affirme avoir mis la main sur le Camelot du roi, le fort dans lequel se serait réunie la cour du roi Arthur et où auraient siégé les fameux chevaliers de la Table ronde dans les années 500 après J.C.

Dans une interview à la BBC, cet ancien professeur de l'université de Bangor, au Pays de Galles, expert de la littérature arthurienne, affirme avoir "résolu un mystère vieux de 1 400 ans".

Slack : ville du roi ? 

"C’était vraiment un coup de chance. Je regardais des cartes, et soudain, toutes les pièces du puzzle se sont assemblées", confie Peter Field à la BBC. Le château de Cadbury, Viroconium, Camarat, Winchester, Colchester… Aucun des sites candidats au titre de Camelot du roi, et où la plupart des fouilles archéologiques se sont concentrées au XXe siècle, n’a pourtant été retenu par le professeur.

C’est à Slack, petite ville de la banlieue de Huddersfield, dans le West Yorkshire, en Angleterre, qu’aurait vécu le roi Arthur et sa cour. Selon Peter Field, Slack abritait à la fin de l'Antiquité un fort appelé Camulodunum, signifiant "le fort du roi Camul". Au fil des années, Camulodunum aurait fini par se transformer en "Camelot". Situé sur la route de Chester à York, Slack aurait été l’endroit idéal pour contrôler une partie du pays et défendre la côte est, précise l’ancien professeur.

Les vestiges de ce lieu seraient actuellement prisonniers du terrain de golf de la ville et de son parking adjacent. En 2014, la Huddersfield and District Archaelogical Society (HDAS) avait imaginé à quoi aurait pu ressembler le fort, superposé à une carte satellite contemporaine. 

À l’époque, les archéologues avaient déclaré que l’organisation de fouilles y serait quasi impossible, même s'ils avaient déjà procédé à quelques excavations dans les alentours. "Malheureusement, le fort est désormais prisonnier du parking et du club de golf de Outlane, et c’est impossible de creuser ici. Il n’y a rien non plus à voir à la surface. Mais nous avons creusé dans les champs alentours et réussi à extraire les canaux qui alimentaient le fort en eau", expliquait alors la HDAS dans un journal local.

Grâce aux récentes découvertes du professeur Peter Field, la donne pourrait changer. Et qui sait, peut-être découvrira-t-on une belle table ronde sous le parking du golf de l’Outlane d'ici quelques temps. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.