Accéder au contenu principal
Découvertes

Au Royaume-Uni, le jediisme ne sera pas reconnu comme une religion

randychiu, Flickr
Texte par : Majda ABDELLAH
3 mn

La Commission de contrôle des institutions charitables de Grande-Bretagne et d’Écosse a rejeté lundi 19 décembre la candidature du Temple de l'ordre des Jedi qui souhaitait se faire reconnaître comme association religieuse

Publicité

Se réclamer sérieusement Jedi peut-il être considéré comme une religion parmi les autres ? "Non", ont répondu les avocats de la Commission de contrôle des institutions charitables au Royaume-Uni. Dans une décision rendue lundi 19 décembre, ils ont refusé de reconnaître le Temple de l'ordre des Jedi comme une association religieuse.

VOIR AUSSI : Manier un sabre laser de "Star Wars" en réalité virtuelle est absolument génial

Motif invoqué : "le manque de spiritualité et d'élément non-séculier" au sein du groupe, dont le siège est basé au Texas. 

"Manque de spiritualité"

Le Temple de l'ordre des Jedi est "une association entièrement basée sur le Web, et les Jedi sont majoritairement, si ce n'est exclusivement, une communauté en ligne", affirme la Commission qui ajoute par ailleurs que le projet de foi revendiqué par le groupe ne comporte "pas suffisamment de preuve selon laquelle l'amélioration morale est bien au centre des croyances et des pratiques". Une décision qui a provoqué la déception des membres du Temple de l'ordre des Jedi qui avaient justement lancé cette candidature en espérant gagner en sérieux.

500 000 Jedi dans le monde

Cette décision intervient un an après celle de la Nouvelle-Zélande, qui avait également refusé de reconnaître le jediisme comme une religion. À travers le monde, ils sont pourtant plus de 500 000 à adopter le code des Jedi dans leur vie quotidienne et à croire en la Force, une entité métaphysique qui surplombe l'univers.

Au Royaume-Uni, le jediisme représente même l'alternative religieuse la plus populaire : lors des deux derniers recensements, successivement 390 000 puis 176 632 personnes avaient renseigné être des soldats Jedi en lieu et place de leur religion, derrière le christianisme, l'islam et l'hindouisme.

Si certains y voient une blague ou une pure provocation, d'autres sont beaucoup plus sérieux, en témoigne le site du Temple de l'ordre des Jedi sur lequel on peut lire : "Nous ne transmettons pas de pouvoirs mystiques, nous n'apprenons pas à construire des sabres, nous ne sommes pas un groupe de fans de 'Star Wars', nous ne sommes ni affiliés à George Lucas ni à Disney et nous ne sommes pas des gens qui souhaitent juste porter un badge sur lequel est inscrit 'Je suis un Jedi'".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.