Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Shinzo Abe et Barack Obama côte à côte 75 ans après Pearl Harbor

Shinzo Abe et Barack Obama rendent hommage aux victimes de Pearl Harbor, le 27 décembre 2016.
Shinzo Abe et Barack Obama rendent hommage aux victimes de Pearl Harbor, le 27 décembre 2016. AFP
3 mn

Le président américain Barack Obama et le Premier ministre Japonais Shinzo Abe ont rendu, mardi, hommage aux victimes de l'attaque de Pearl Harbor perpétrée il y a 75 ans. Les deux hommes se sont recueillis à l'USS Arizona Memorial.

Publicité

Soixante-quinze ans après l'attaque qui secoua l'Amérique, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, et le président américain, Barack Obama, ont rendu ensemble hommage aux victimes de Pearl Harbor, sur l'archipel d'Hawaï, mardi 27 décembre.

Sept mois après leur visite commune historique à Hiroshima, les deux dirigeants ont rejoint, par bateau, ce lieu de mémoire aux lignes épurées construit juste au-dessus de l'épave du cuirassé qui fut détruit par l'aviation nippone le 7 décembre 1941.

Les deux hommes ont déposé des couronnes de fleurs devant le mur sur lequel sont inscrits les noms des 1 177 Américains qui périrent dans l'USS Arizona. Après un moment de silence, ils ont jeté des pétales dans un "puits" construit au milieu de la structure posée sur l'eau, par lequel les visiteurs peuvent voir l'épave rouillée de l'USS Arizona.

Pearl harbor : un vétéran raconte

Préparée pendant des mois dans le plus grand secret, l'attaque éclair de Pearl Harbor – elle dura à peine deux heures – fit plus de 2 400 morts et précipita l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale.

Unité américano-japonaise

En se retrouvant à Pearl Harbor, Obama et Abe veulent afficher leur unité de vue. C'est la première fois qu'un Premier ministre japonais se rend sur le mémorial USS Arizona, construit au début des années 1960. Trois chefs de gouvernement japonais se sont rendus à Pearl Harbor dans les années 50, dont le grand-père de Shinzo Abe, Nobusuke Kishi, mais aucun d'entre eux n'avait participé à une cérémonie d'hommage aux victimes sur les lieux.

>> À lire : Pourquoi le Japon refuse de se pencher sur les crimes de son passé impérialiste

"Hawaï a une population multiethnique avec une forte composante japonaise", rappelle Stanley Chang, 34 ans, qui vient de faire son entrée au Sénat de l'État de Hawaï."Je ne pense pas qu'il existe ici le moindre sentiment d'antipathie vis-à-vis des Japonais, 75 ans après l'attaque", explique-t-il, tout en soulignant que les habitants de l'archipel sont très sensibles au "geste" de Shinzo Abe.

Barack Obama, qui quittera le pouvoir dans moins d'un mois après deux mandats de quatre ans, est actuellement en vacances en famille non de loin de Honolulu, où il est né et a passé la plus grande partie de son enfance.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.