Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

FRANCE

Détention de Loup Bureau : Hollande affirme faire "passer des messages" à la Turquie

© AFP | François Hollande, le 21 juillet, à Arles.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/08/2017

François Hollande a indiqué être en contact avec les autorités turques afin d'appuyer la libération du journaliste Loup Bureau, en détention depuis le 26 juillet. "Il ne s'agit pas de négociations parallèles", a toutefois précisé l'ex-président.

L'ex-président François Hollande a déclaré, mercredi 30 août, qu'il faisait "passer des messages aux autorités turques" pour appuyer la libération du journaliste français Loup Bureau, détenu depuis le 26 juillet.

"Il ne s'agit pas de négociations parallèles, il faut laisser travailler le gouvernement et la diplomatie française", a cependant précisé à l'AFP l’ancien chef de l’État français, qui a eu "une conversation avec le père de Loup Bureau" la semaine dernière.

"Je le soutiens, ce journaliste n'a fait que son travail", a assuré François Hollande qui, selon le Journal du dimanche (JDD), a notamment mobilisé "l'ambassade française". Dimanche, l'ex-président avait en effet assuré à l'hebdomadaire qu'il mobilisait ses réseaux pour aider à la libération du journaliste".

>> À lire : Détention de Loup Bureau : "Il faut que la France trouve le courage de fixer les limites de l'inacceptable"

Vendredi, une demande de libération de Loup Bureau a été rejetée par le juge qui l'avait mis en examen. Le président Emmanuel Macron a, de son coté, demandé dimanche à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan "la libération rapide" du journaliste.

Loup Bureau, qui a notamment collaboré avec les chaînes TV5 Monde, Arte et le site Slate, a été interpellé le 26 juillet à la frontière entre l'Irak et la Turquie, après que des photos le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens des YPG (un mouvement considéré comme une organisation "terroriste" par Ankara) ont été trouvées en sa possession.

Avec AFP

Première publication : 30/08/2017

  • FRANCE

    Macron demande à Erdogan la "libération rapide" du journaliste Loup Bureau

    En savoir plus

  • FRANCE

    La demande de libération du journaliste Loup Bureau détenu en Turquie a été rejetée

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Détention de Loup Bureau : "Il faut que la France trouve le courage de fixer les limites de l'inacceptable"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)