Accéder au contenu principal

Israël : Benjamin Netanyahou interrogé par la police pour corruption

Benjamin Netanyahou, le 2 janvier 2017, à la Knesset, face aux membres du Likoud.
Benjamin Netanyahou, le 2 janvier 2017, à la Knesset, face aux membres du Likoud. Gali Tibbon, AFP

Soupçonné d'avoir reçu des "cadeaux illégaux" de la part d'hommes d'affaires, le Premier ministre israélien a été interrogé pendant trois heures par la police, lundi. Benjamin Netanyahou s'est défendu à de nombreuses reprises de toute malversation.

Publicité

Trois heures. C'est le temps qu'aura duré l'interrogatoire du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, soupçonné d'avoir reçu des "cadeaux illégaux" d'hommes d'affaires, a indiqué la police, lundi 2 janvier, sans ajouter plus de détails.

Le chef du gouvernement israélien, interrogé par des enquêteurs de l'unité anti-fraude de la police dans sa résidence officielle de Jérusalem, s'est défendu de toute malversation. 

>> À lire : "Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou suspecté de transferts frauduleux"

Des entrepreneurs israéliens et étrangers auraient offert à Benjamin Netanyahou des cadeaux d'une valeur estimée à plusieurs dizaines de milliers de dollars, ce qui pourrait, si ces faits étaient confirmés, lui valoir une inculpation pour "abus de confiance", indiquent les médias.

"Je vous l'ai dit et je le répète : il n'y aura rien parce qu'il n'y a rien", a déclaré le chef du gouvernement israélien lors de l'ouverture à la Knesset d'une réunion de son parti, le Likoud.

"Nous entendons les informations dans les médias. Nous voyons [...] l'atmosphère et l'esprit festif dans les studios de télévision et les couloirs de l'opposition", a-t-il ajouté dans une vidéo mise en ligne sur sa page Facebook. "Je veux leur dire d'attendre pour les festivités. Ne vous précipitez pas", a-t-il ironiquement poursuivi.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.