Accéder au contenu principal

Le bitcoin atteint son plus haut niveau en trois ans

Le bitcoin a connu un hausse de 125 % en 2016.
Le bitcoin a connu un hausse de 125 % en 2016. Anthony Wallace, AFP

Le bitcoin vaut, en ce début d'année, 1 017,96 dollars, un niveau que la crypto-monnaie n'avait pas atteint depuis trois ans. Ce record s'explique autant par sa popularité en Chine que par une défiance envers la monnaie officielle dans certains pays.

PUBLICITÉ

Studio France 24

Et le grand gagnant de ce début d'année 2017 est... le bitcoin. La célèbre monnaie dématérialisée sur Internet n'avait pas connu santé plus éclatante depuis trois ans. Un bitcoin vaut, mardi 3 janvier, 1 017,96 dollars. L'an dernier à la même époque, un bitcoin s'échangeait contre seulement 452 dollars.

La raison de la bonne santé retrouvée de cette crypto-monnaie, qui permet de transférer anonymement de l'argent sans passer par un intermédiaire comme une banque, est d'abord à chercher en Chine. Trois bourses chinoises d'échange de bitcoins ont accaparé, sur les six derniers mois de 2016, plus de 90 % de l'ensemble des transactions mondiales de cette monnaie électronique décentralisée. "Le bitcoin est perçu contre un instrument de protection contre l'érosion de la valeur de la devise chinoise", explique le quotidien Les Echos. Plus le yuan baisse (-7 % en un an) par rapport au dollar, plus les Chinois se tournent vers le bitcoin.

Chine, Inde, Venezuela et Zimbabwe

Mais Pékin et ses hordes d'adorateurs du bitcoin n'expliquent pas à eux seuls la spectaculaire hausse de la crypto-monnaie. Les habitants d'autres pays – comme le Venezuela, l'Inde et le Zimbabwe – se sont aussi davantage tournés vers elle. Quel est le point commun entre ces trois États ? Une monnaie officielle en pleine tourmente. En Inde, la décision du Premier ministre Narendra Modi de retirer de la circulation les grosses coupures (500 et 1 000 roupies) avait provoqué un vent de panique en novembre. Conséquence : la demande de bitcoins avait grimpé en flèche dans le pays, rapporte la chaîne américaine CNBC.

Au Venezuela, l'inflation galopante a également profité à cette monnaie 2.0. "Un grand nombre de personnes ont perdu confiance dans le bolivar et accepte dorénavant d'être payé en bitcoins", affirme Rodrigo Souza, le PDG de Surbitcoin, le principal site d'échange de bitcoins au Venezuela, interrogé par le quotidien britannique The Guardian. La décision du président Nicolas Maduro de retirer de la circulation les billets de 100 bolivars – prise mi-décembre, mais qui n'a pas encore été appliquée – a renforcé la conviction des Vénézuéliens du fait qu'il fallait trouver une alternative pour mettre leurs économies à l'abri. "Le dollar américain est encore la principale valeur refuge, mais le bitcoin gagne en popularité", conclut le site économique américain Forbes.

Au Zimbabwe, un pays qui traverse une grave crise de liquidités, des économistes militent même pour que le bitcoin devienne un moyen de paiement officiel.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.