Accéder au contenu principal

Le Parlement turc approuve une prolongation de trois mois de l'état d'urgence

Un policier turc aux abords des lieux de l'attentat qui a frappé la boîte de nuit le Reina à Istanbul.
Un policier turc aux abords des lieux de l'attentat qui a frappé la boîte de nuit le Reina à Istanbul. Yasin Akgul, AFP

La Turquie, cible d'une vague d'attentats, a prolongé de trois mois l'état d'urgence, mis en place après la tentative de coup d'État en juillet. Cette décision intervient trois jours après l'attaque d'un club huppé d'Istanbul, qui a fait 39 morts.

Publicité

Le Parlement turc a approuvé, mardi 3 janvier, une prolongation de trois mois de l'état d'urgence, instauré après une tentative de putsch en juillet 2016. Cette décision intervient trois jours après un attentat meurtrier dans une discothèque d'Istanbul.

L'état d'urgence, qui a conduit notamment à l'arrestation d'au moins 37 000 personnes, avait déjà été prolongé une première fois et devait prendre fin le 19 janvier. Il autorise le gouvernement à légiférer par ordonnance sans passer par le Parlement et à limiter ou suspendre les droits et libertés s'il l'estime nécessaire.

La Commission de Venise, un organe consultatif du Conseil de l'Europe, a estimé en décembre que la mise en œuvre de l'état d'urgence échappait à tout contrôle judiciaire et violait le droit turc et international, en raison notamment du nombre
très important d'arrestations arbitraires au sein de la fonction publique.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.