Accéder au contenu principal

Des astronomes ont identifié la provenance d'un mystérieux signal radio venu de l'espace

Une pluie de météorites au-dessus de la Russie.
Une pluie de météorites au-dessus de la Russie. Yuri Smityuk, Getty Images

Il parvenait sur Terre sans que l'on sache vraiment d'où il venait. Des astronomes ont finalement identifié la provenance d'un fort signal radio : une galaxie naine située à 2,5 milliards d'années de la Terre.

Publicité

Dix ans qu’ils cherchaient à comprendre d’où pouvaient bien venir les étranges signaux radio captés par leurs télescopes : problème résolu. Enfin presque.

VOIR AUSSI : Un signal fort venu de 96 années-lumière entretient l’espoir des chasseurs d’extraterrestres

Une équipe internationale d’astronomes affirme avoir identifié l’endroit d’où a été émis un "sursaut radio rapide" – fast radio bursts (FRB) en anglais –, des signaux radio courts et puissants venus de l'espace. Leur étude vient d'être publiée dans le journal Nature et l'Astrophysical Journal Letters

"Cette découverte ouvre vraiment les portes d’une nouvelle ère de la science et de l’exploration", a annoncé Sarah Burke-Spolaor, une des astronomes en charge du projet, lors de la réunion de l’Union américaine d'astronomie mercredi 4 janvier au Texas.

Bien au-delà de notre galaxie

Les FRB, ces rares signaux radio de quelques millisecondes, sont brefs mais extrêmement puissants : ils émettent autant d’énergie que 500 millions de soleils. Repérés pour la première fois en 2007, ils n’ont cessé d’intriguer les astronomes. D’où peuvent bien venir ces signaux ? Quel objet céleste pourrait bien générer assez d’énergie pour faire parvenir ses ondes sur Terre ?

"La galaxie d'où il provient est toute petite (...) c'est étrange."

Pour résoudre le mystère, les astronomes se sont penchés sur un signal en particulier : le FRB 121102, capté à plusieurs reprises en 2012. En utilisant des télescopes en Europe et au Nouveau-Mexique, ils ont finalement identifié la source de l’étrange signal.

Direction une petite galaxie de la constellation du Cocher, à 2,5 milliards d’années-lumière de la Terre. C’est là qu’aurait été émis le mystérieux signal.

"La galaxie d’où il provient est toute petite", a expliqué l’astronome Shriharsh Tendulkar au journal scientifique Nature. "C’est étrange."

Étrange, car une petite galaxie a peu de chance de contenir suffisamment d’étoiles capables d’émettre un signal aussi fort. Alors qui ou quoi a bien pu émettre ces ondes radio ?

Pour l’instant, les astronomes parient sur une étoile à neutrons – un objet céleste issu de l’effondrement d’une étoile massive. FRB 121102 n’est qu’un exemple parmi d’autres, mais il faudra encore du temps pour comprendre ce qui génère ces mystérieux signaux, a expliqué l’équipe à Nature.

E.T., c’est toi ?

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.