Accéder au contenu principal

Un fils de Ben Laden inscrit sur la liste noire antiterroriste aux États-Unis

Hamza Ben Laden filmé en novembre 2001 en Afghanistan par Al-Jazeera.
Hamza Ben Laden filmé en novembre 2001 en Afghanistan par Al-Jazeera. Al-Jazeera/AFP

Les États-Unis ont inscrit jeudi sur leur liste noire antiterroriste Hamza Ben Laden, l'un des fils du chef défunt d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden.

Publicité

Les États-Unis ont ajouté jeudi 5 janvier Hamza Ben Laden, l’un des fils de l’ancien chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, abattu par les forces spéciales américaines au Pakistan en 2011, sur leur liste noire des "terroristes internationaux".

Cette décision déclenche automatiquement des sanctions juridiques et financières contre l'intéressé. Ainsi, tous les éventuels avoirs, biens et comptes détenus par Hamza Ben Laden aux États-Unis sont gelés et aucun Américain n'a le droit de commercer avec lui.

La décision du département d'État se fonde sur le fait qu'Al-Qaïda avait annoncé en août 2015 que le jeune homme faisait dorénavant partie du groupe jihadiste et qu'il avait lui-même menacé les États-Unis et leurs ressortissants dans un message audio diffusé en juillet dernier, selon un communiqué de la diplomatie américaine.

Le fils "préféré" d'Oussama Ben Laden

Hamza, qui est âgé aujourd'hui d'une vingtaine d'années, est souvent présenté comme le fils préféré d'Oussama Ben Laden. Ce dernier voulait d'ailleurs faire de lui son héritier à la tête d'Al-Qaïda.

Selon des documents déclassifiés de la CIA et qui avaient été consultés par l'AFP en mai 2015, Hamza Ben Laden avait écrit à son père lorsque celui-ci était reclus au Pakistan pour l'assurer de sa volonté de rejoindre le combat.

Avec AFP

 

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.