Accéder au contenu principal

Le prochain Blackberry va plaire aux nostalgiques du clavier à touches

Capture d'écran Mashable FR

Quel meilleur moment que le CES pour annoncer une résurrection technologique ? Le constructeur chinois TCL, spécialiste des écrans de télévision, nous a dévoilé une courte vidéo qui en dit long sur ce à quoi ressemblera le prochain Blackberry.

Publicité

LAS VEGAS. – Jusqu'à présent, son nom de code était "Mercury". Annoncé au CES 2017 par sa nouvelle maison-mère, le chinois TCL, le prochain Blackberry gardera bien son légendaire clavier physique, se plaçant ainsi à contre-courant de toutes les tendances en matière de smartphones. Espérons qu’il ait aussi BBM. 

[scald=36200:article_details {"additionalClasses":""}]

VOIR AUSSI : On a demandé à des experts à quoi ressemblera le smartphone du futur

Alors que la marque chinoise a obtenu en décembre dernier le droit exclusif de produire les smartphones du constructeur canadien, qui comptait autrefois parmi les leaders des téléphones à usage professionnel, l’appareil reposera sur trois grands axes, selon un communiqué : la sécurité, la productivité et la fiabilité.

Mais ce qui risque d’en exciter certains est surtout son clavier azerty physique, qui n’a définitivement pas dit son dernier mot au profit du tout tactile.

Un smartphone "clairement différent"

"Nous sommes impatients de dévoiler, aux alentours du Mobile World Congress le mois prochain, les détails de ce smartphone clairement différent", a déclaré Steve Cistulli, président de TCL Communication pour l’Amérique du Nord.

Le modèle, qui devrait sortir en 2017, pourrait tourner sous Android, être équipé d’un écran Full HD, d’un processeur Snapdragon 625 ou encore d’un barre tactile sur la touche espace du clavier, à en croire les rumeurs et photos qui circulent sur Weibo. En attendant les caractéristiques officielles, on espère avoir de nouvelles images de "Mercury" ici, au CES de Las Vegas, où nous sommes actuellement. Wait and see.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.