Accéder au contenu principal

Des lettres intimes de Lady Diana sont mises aux enchères à Cambridge

La princesse Diana et le prince Harry lors du match pays de Galles-Australie pendant la coupe du monde de rugby de 1991, à Cardiff au pays de Galles.
La princesse Diana et le prince Harry lors du match pays de Galles-Australie pendant la coupe du monde de rugby de 1991, à Cardiff au pays de Galles. DAVID CANNON/ALLSPORT/ GETTY IMAGES

Plusieurs lettres et des cartes de Noël signées de la princesse Diana ont été mis en vente, jeudi 5 janvier, par la maison d'enchères Cheffins, à Cambridge.

Publicité

Au cours des années 1980, la princesse Diana s'était liée d'amitié avec l'un des intendants de Buckingham Palace, Cyril Dickman, connu comme "favori de la famille royale" après cinquante années de bons et loyaux services.

VOIR AUSSI : Le prince William pose pour un magazine gay, une première pour la famille royale

Lady Di entretenait ainsi avec lui une correspondance régulière. Aujourd'hui, certaines de ces lettres font l'objet d'une vente aux enchères organisée par la maison Cheffins à Cambridge, jeudi 5 janvier. Prix des quarante lots mis à la vente : de 90 à 1 000 euros.

Dans l'intimité de la famille royale

D'après la maison d'enchères Cheffins, il s'agit d'une "collection unique de la mémoire royale". Sur l'une des lettres datant du 20 septembre 1984, la princesse Diana remercie l'intendant Cyril Dickman pour sa "magnifique carte", envoyée après la naissance du prince Harry.

La princesse y écrit notamment au sujet de son fils aîné, le prince William : "William adore son petit frère et passe son temps à inonder Harry de câlins et de bisous..."

"William adore son petit frère"

"Les réactions déclenchées par la naissance d'une petite personne nous ont bouleversés et j'ai presque du mal à respirer devant la masse de fleurs qui nous sont envoyées !"

Sur une autre lettre du 17 octobre 1992, la princesse raconte comment ses deux fils "vont bien et apprécient beaucoup l'école, même si Harry a constamment des problèmes."

Parmi les lots royaux mis en vente, figure également plusieurs cartes de Noël signées par la princesse mais aussi... des parts de gâteaux – toujours sous emballage – préparés à l'occasion de deux mariages royaux : celui de Lady Diana avec le prince Charles en 1981 et celui, en 1947, de la reine Elizabeth II et son mari, le prince Philippe. Leur valeur est estimée autour de 200-350 euros.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.